mardi 25 juin 2019 21:45:43

«Le Maghreb et les mutations régionales»: thème d’un colloque à Alger : Quelle coordination pour faire face aux nouveaux défis ?

L’Institut militaire de documentation, d’évaluation et de prospective (IMDEP) relevant du ministère de la Défense nationale a organisé, hier à Alger, un colloque intitulé «le Maghreb et les mutations régionales : quelle coordination pour faire face aux nouveaux défis», avec la participation de plusieurs experts et enseignants universitaires en sciences politiques.

PUBLIE LE : 16-01-2014 | 0:00

L’Institut militaire de documentation, d’évaluation et de prospective (IMDEP) relevant du ministère de la Défense nationale a organisé, hier à Alger, un colloque intitulé «le Maghreb et les mutations régionales : quelle coordination pour faire face aux nouveaux défis», avec la participation de plusieurs experts et enseignants universitaires en sciences politiques. À l’ouverture du colloque, le chef du département Emploi-Préparation de l’état-major de l’Armée nationale populaire (ANP), le général major Chérif Zerrad, a prononcé une allocution au nom du général de corps d’armée, Ahmed Gaïd Salah, Vice-ministre de la Défense nationale, chef d’état-major de l’ANP, lors de laquelle il a affirmé que ce colloque constituait «une occasion pour passer en revue les principales mesures susceptibles de donner un nouveau souffle aux initiatives de complémentarité et de coordination maghrébines en vue de faire face aux nouveaux défis». Le général major Zerrad a affirmé que le Maghreb «ne peut rester à l’abri des mutations que connaît le monde», soulignant que cet espace scientifique constitue «une occasion qui est à même de mettre la lumière sur les principales mutations survenues à différents niveaux». Pour sa part, le directeur de l’IMDEP, le général Berkani Bachir a indiqué que ce colloque «revêt une importance primordiale et s’inscrit dans le cadre des missions assignées à l’institut qui est chargé d’examiner et d’analyser la situation géopolitique de l’Algérie et de son voisinage, et d’évaluer les développements survenus à tous les niveaux». Le conseiller à la présidence de la République, Mohamed Kamel Rezzag Bara, a affirmé qu’à l’approche du 25e anniversaire de la création de l’Union du Maghreb arabe (UMA, 17 février 1989), «la contribution» de l’Algérie à cet espace consiste à «rester attachée à la forte volonté des peuples maghrébins à la complémentarité, à la solidarité et à l’intégration, tout en respectant les spécificités de chaque peuple».

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions