dimanche 05 juillet 2020 02:24:13

Syrie : Kerry et Lavrov appellent à un "cessez-le-feu limité" avant Genève-2

Damas va aider le CICR à acheminer l'aide humanitaire aux personnes affectées par la crise

PUBLIE LE : 14-01-2014 | 0:00
D.R

Les États-Unis et la Russie s'activent pour préparer la conférence Genève-2 sur la Syrie prévue en Suisse à partir du 22 janvier.

Le chef de la diplomatie américaine John Kerry s'est entretenu hier avec son homologue russe Sergueï Lavrov. Ils devaient se réunir ensuite avec le représentant spécial des Nations unies pour la Syrie, Lakhdar Brahimi.
Les deux responsables ont appelé à un "cessez-le-feu limité" avant la conférence. Autre éléments clés de la discussion, le rôle de l'Iran, proche allié de Damas. L'Iran est "bienvenu" en Suisse, à condition que Téhéran accepte la transition politique, a déclaré John Kerry. L'Iran, dont le chef de la diplomatie Mohammad Javad Zarif est attendu prochainement en Syrie, a assuré dimanche être prêt à participer aux négociations en Suisse, "sans conditions préalables". Téhéran n'a à ce stade pas été officiellement invité. Dimanche, une réunion du groupe des onze pays qui soutiennent la Coalition de l'opposition modérée (Grande-Bretagne, Allemagne, Italie, France, Arabie saoudite, Émirats arabes unis, Qatar, Égypte, Jordanie, États-Unis, Turquie) a exhorté celle-ci à participer aux négociations de paix. La Coalition a remis sa décision au 17 janvier. "C'est un test de crédibilité pour tout le monde, a déclaré à la presse le chef de la diplomatie américaine. Je compte sur les deux parties pour venir ensemble" à Genève, a-t-il poursuivi, déclarant qu'il n'y avait "pas de solution militaire en Syrie".
L'objectif de Genève-2 est de confirmer la teneur d'un accord obtenu entre les grandes puissances à Genève en juin 2012 et qui prévoit l'établissement d'un gouvernement de transition (...)

Fayçal Mokdad : "Nous transmettrons les directives d'El-Assad durant la réunion"

Pour sa part, le vice-ministre syrien des Affaires étrangères, Fayçal Mokdad, a affirmé que le gouvernement syrien prendrait part à la prochaine conférence de paix de Genève-2, au cours de laquelle il doit transmettre les "directives" du président Bachar El-Assad, a rapporté l'agence de presse SANA. "Nous irons à Genève et nous devons transmettre les directives du président El-Assad, qui a le dernier mot en Syrie", a déclaré M. Mokdad cité par SANA. Rappelant que le sort de la Syrie est déterminé uniquement par les Syriens, le vice-ministre a indiqué que "ceux qui répandent le terrorisme récolteront les meurtres et la destruction dans leur propre pays". Les propos de Fayçal Mokdad sont intervenus après qu’Ahmad Jarbe, le chef de la Coalition nationale de la Syrie (CNS, opposition), eut déclaré dimanche, au cours de la conférence internationale des "Amis de la Syrie" organisée à Paris, que le président Al-Assad et sa famille n'"auront aucun rôle dans l'avenir du pays".

----------------------------------

Damas va aider le CICR à acheminer l'aide humanitaire aux personnes affectées par la crise
Le ministre syrien des Affaires étrangères Walid El-Moallem a annoncé que son gouvernement va aider le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) pour acheminer l'aide aux humanitaire aux personnes affectées par la crise, selon l'agence de presse officielle SANA. M. El-Moallem a tenu ces propos lors de sa rencontre avec le président du CICR, Peter Maurer, qui est arrivé vendredi en Syrie pour une visite de trois jours pour discuter avec le responsable syrien de la possibilité d'assurer au CICR un meilleur accès aux régions assiégées. Lors de cette rencontre, M. El-Moallem a évoqué la coopération actuelle entre le CICR et le gouvernement syrien, ainsi que le Croissant-Rouge arabe syrien (SARC).

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions