lundi 19 novembre 2018 07:12:15

SuperCoupe d’Algérie, ESS 0 - USMA 2 : Et de trois pour Soustara !

Le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, qui a effectué une visite de travail et d’inspection dans la wilaya de Blida, a fait son apparition dans le stade après quelques minutes du coup d’envoi de la 2e mi-temps pour remettre le trophée à l’équipe victorieuse à la fin du match.

PUBLIE LE : 12-01-2014 | 0:00
D.R

Le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, qui a effectué une visite de travail et d’inspection dans la wilaya de Blida, a fait son apparition dans le stade après quelques minutes du coup d’envoi de la 2e mi-temps pour remettre le trophée à l’équipe victorieuse à la fin du match.

Très attendue par les fans des deux équipes, la finale de la Supercoupe, disputée hier entre le champion d’Algérie en titre l’Entente de Sétif et le vainqueur  de la Coupe d’Algérie l’USM Alger, a été dans l’ensemble plaisante. Dirigée par le trio Bichari-Gourari-Bourouba, qui n’a pas eu de difficulté dans cette rencontre caractérisée par un fair-play total des 22 acteurs, le match a été dans l’ensemble difficile entre les deux teams avec un ascendant pour l’USMA. L’Entente s’est présentée sur le terrain avec le onze suivant : Khedaïria, Laroussi, Benchadi, Demmou, Benabderahmane, Karaoui, Belamiri (Djahnit, 68’), Zerrara, Hameur Bouazza, Zé Ondo (Ferrahi, 63’), Gourmi. Pour sa part, l’USMA a aligné l’équipe suivante : Zemmamouche, Meftah, Benmoussa, Khoualed, Chafai, El-Orfi, Ferhat, Bouchema, Ziaya (Gacemi, 70’), Feham, Andria (Baïteche, 85’). Les camarades de Ferhat se sont mieux appliqués pour produire un football de bonne facture. La bataille a été ardue au milieu de terrain, où chaque camp voulait prendre le dessus sur l’autre. Malgré une affluence tout juste moyenne par rapport à la capacité d’accueil du stade Mustapha-Tchaker, il y avait une ambiance colorée créée, notamment, par les inconditionnels usmistes, qui ont bien marqué de leur présence, cette finale de la Supercoupe d’Algérie. Les Rouge et Noir prennent d’entrée de jeu la direction des opérations et manque une première occasion par Ferhat qui, sur un corner de Benmoussa, a failli surprendre de la tête Khedaïria (5’). Ce n’était que partie remise puisque dès la 9’ de jeu, il parvient à ouvrir le score par Ziaya qui bien démarqué profite d’une remise judicieuse de Feham pour battre, dans un angle fermé, le portier sétifien (8’). Surpris par cette ouverture du score, l’Entente tente de réagir vite et se procure une belle occasion de niveler la marque, par l’entremise de Ze Ondo, dont le tir puissant à hauteur de la surface de réparation est dévié in extremis par le défenseur usmiste Benmoussa (13’), suivi d’un coup franc bien ajusté par Gourmi qui trouve Zemmamouche à la parade (17’). L’USMA ne comptant point céder du terrain à son adversaire s’en va mener une offensive qui lui permettra d’obtenir un penalty justement accordé par Bichari suite au fauchage de Ziaya par Demmou dans la surface de vérité. Chargé de son exécution, le pourtant spécialiste des tirs au  but, Meftah, échoue et voit sa frappe détournée par Khedaïria (22’). L’ESS tente pour sa part quelques offensives, mais son attaque s’est avérée peu percutante en cette première période. Ce qui n’était pas le cas de l’équipe de Soustara bien en jambes, qui doublera la mise par Andria, qui profite d’une erreur de Benabderahmane pour s’en aller loger le ballon au fond des filets juste avant la fin du premier half (41’), sapant le moral des Sétifiens. La seconde période ne changera pratiquement pas de physionomie, même si l’Aigle noir a essayé de se montrer plus entreprenant, sans néanmoins y parvenir ni être en mesure de changer le cours du jeu à l’avantage des Usmistes. Ces derniers avaient plus de mordant et ont mérité leur victoire, empochant  leur 3e trophée d’affilée comptant pour la même saison, après leur consécration en Coupe arabe et en Coupe d’Algérie, au grand bonheur de leurs formidable supporters. Pour sa part, l’ESS, dans un jour sans, n’a rien fait pour l’emporter. Elle était même méconnaissable sur le terrain, contrairement à son habitude, malgré les occasions manquées, notamment par Zerrara et Laroussi dans le dernier quart d’heure de la partie.     
Pour rappel, cette Supercoupe d’Algérie est sponsorisée par l’opérateur de téléphonie mobile national Mobilis pour les trois années à venir. Les deux équipes ont d’ailleurs porté sur leurs maillots l’effigie de Mobilis.  
Mohamed-Amine Azzouz  
 

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions