vendredi 16 novembre 2018 11:36:44

Retour de la paix et de la réconciliation nationale au Mali : Le chef de la Minusma salue le rôle de l’Algérie

Le représentant spécial du secrétaire général des Nations unies, chef de la Mission internationale intégrée pour la stabilité au Mali (Minusma), Albert Gerard Bert Koenders, a souligné, hier à Alger, le rôle de l’Algérie en faveur de la paix et de la réconciliation au Mali.

PUBLIE LE : 11-01-2014 | 0:00

 Le représentant spécial du secrétaire général des Nations unies, chef de la Mission internationale intégrée pour la stabilité au Mali (Minusma), Albert Gerard Bert Koenders, a souligné, hier à Alger, le rôle de l’Algérie en faveur de la paix et de la réconciliation au Mali. Dans une déclaration à la presse à l’issue d’un entretien avec le ministre des Affaires étrangères, Ramtane Lamamra, M. Bert Koenders a salué l’Algérie pour son “travail important” et son “soutien crucial” apporté à l’ONU dans le  cadre des efforts pour la paix et la réconciliation au Mali.
Le chef de la Minusma a fait part d’“avancées importantes” enregistrées  l’année écoulée au Mali, exprimant sa “conviction” que cette dynamique se poursuivra  en 2014 à travers, notamment, le dialogue et les pourparlers inclusifs entre les Maliens, réitérant le “rôle important” de l’Algérie d’accompagner ces efforts. Le représentant onusien a ajouté, par ailleurs, qu’avec la diminution des forces françaises au Mali, la présence de la Minusma “sera renforcée”, et celle- ci œuvrera en coopération avec les forces maliennes pour renforcer  la sécurité et assurer la stabilité dans ce pays sur tous les plans.
MM. Lamamra et Bert Koenders se sont déjà rencontrés à Bamako, à l’occasion de la tournée effectuée par le chef de la diplomatie algérienne dans les pays de la région, fin octobre dernier.
Le chef de la Minusma avait qualifié cette rencontre d’“importante”, dans la mesure, avait-il souligné, où la coopération entre l’Algérie et Minusma est “cruciale”.           “Nous sommes dans une phase de reconstruction du Mali, et je pense que  l’Algérie, de par son expérience, peut nous aider beaucoup dans ce domaine”, avait-il indiqué, estimant que la solution aux problèmes du Mali “ne peut venir que des pays de la région”.

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions