jeudi 21 novembre 2019 18:26:29

Journée Arabe d’Alphabétisation : Lancement du fichier national des alphabétisés

La présente rentrée scolaire a vu l’inscription de 599.546 adultes dans les classes d’alphabétisation

PUBLIE LE : 09-01-2014 | 0:00

La présente rentrée scolaire a vu l’inscription de 599.546 adultes dans les classes d’alphabétisation

Placée sous le haut patronage du ministre de l’Education nationale, le Dr Abdelatif Baba Ahmed et mise sur pied par l’Office national d’alphabétisation et d’enseignement pour adultes (ONAEA), la journée arabe d’Alphabétisation qui coïncide avec le 8 janvier de chaque année a été célébrée hier, en Algérie à l’instar de l’ensemble des pays arabe.
Au cours de cette journée, le lycée des Mathématiques de Kouba a abrité une sympathique cérémonie en l’honneur de 14 personnes relevant du secteur dont 3 retraités de l’ONAEA pour les efforts remarquables qu’ils ont fournis en matière d’alphabétisation et à 11 apprenants dont dix femmes, libérés d’analphabétisme et ayant terminé avec brio leur cursus d’enseignement.
Prenant la parole à cette occasion, le représentant du ministre de l’Education nationale, M. Said Bensalem inspecteur général du secteur, a annoncé, en application des directives et instructions du premier responsable du secteur, «le lancement du fichier national des alphabétisés et du projet de site interactif, informatif et communicatif de l’ONAEA et ses annexes visant la promotion de la communication institutionnelle». Il a relevé à cet effet «l’objectif visé par cette action et la batterie d’applications réseau, est l’amélioration de la rentabilisation du service public et le perfectionnement de la gestion financière et matérielle et des ressources humaines conformément au programme sectoriel. Pour ce qui est de cette journée du 8 janvier, l’orateur a souligné que la journée arabe d’Alphabétisation, nous ramène à la création, par la ligue arabe, du Dispositif régional d’alphabétisation en 1966, rebaptisé Dispositif arabe d’alphabétisation en 1970, laquelle année a vu naître l’Organisation arabe pour l’éducation, la culture et les sciences  (ALESCO). En se référant aux dernières statistiques de l’année 2013 de l’ALESCO, le conférencier a indiqué que «le nombre d’analphabètes dans les pays arabes dépasserait les 97 millions de personnes qui ne savent ni lire ni écrire, soit un taux de 27% de la population».
Selon le même conférencier, cette journée devra être considérée comme une «opportunité» pour rappeler les dangers de l’analphabétisme sur l’individu et la société, «ce fléau constitue également un fardeau pour la nation et reste un facteur de blocage et de retardement de l’évolution et du développement». Et d’ajouter «la lutte contre l’analphabétisme doit faire l’objet d’un effort commun, concerté et soutenue entre les instances gouvernementales, la société civile et autres établissements concernés».
Pour ce qui est de l’Algérie qui entame sa septième année consécutive de la stratégie nationale d’alphabétisation, initiée par le Président de la République, M. Bensalem a fait remarquer que notre pays a vu ses indicateurs d’alphabétisation évoluersensiblement donnant un taux d’alphabètes de 22,1% selon les statistiques du RGPH (ONS) de 2008.  Ce taux, rappelle-t-il, est estimé en 2013 à 16,30% par l’ONAEA et verra son éradication totale dans deux ans soit en 2016.

12 milliards de dinars alloués par l’Etat pour l’alphabétisation
Le responsable a précisé que la présente rentrée scolaire, «a vu l’inscription de 599.546 adultes dans les classes d’alphabétisation dont 311.907 au premier niveau et 287.639 au deuxième niveau ».
Selon le représentant du ministre, le budget alloué à l’alphabétisation est de 12 milliards de dinars consacrés aux moyens didactiques et au paiement des formateurs dont 12.000 contractuels. Toujours selon l’inspecteur général du ministère, l’alphabétisation en Algérie, a connu ces dernières années, «un sursaut qualitatif», s’érigeant sur le fond de concertation entre organes et structures de l’Etat dont 600 associations locales et 7 associations nationales, et une coopération agencée avec les instances internationales. Il n’a pas omis d’insister sur l’effort consenti pour la concrétisation des programmes visant à faire succéder la qualification professionnelle à la phase d’alphabétisation ; projet mis en œuvre en coordination avec le ministère de la Formation et de l’Enseignement professionnels et l’Unicef, ainsi que la mise en place de programmes de coopération et de jumelage avec l’Union Européenne, aspirant au renforcement des capacités opérationnelles de l’ONAEA, ainsi que l’organisation de séminaires de formation et d’information par l’ALESCO et ISESCO au bénéfice des cadres de l’office. Pour sa part, le directeur de l’ONAEA M Belabed, a  rappelé l’importance de la célébration de cette manifestation en soulignant la nécessité impérieuse de la lutte constante contre ce phénomène.
Il a ensuite évoqué les raisons historiques de l’analphabétisme massive de la population algérienne, durant l’occupation coloniale, avant de mettre en relief l’effort colossal déployé par l’Algérie, depuis l’indépendance nationale, en vue de prendre en charge le secteur de l’éducation et de la formation, de manière générale, et l’alphabétisation des adultes de manière particulière. Tout en insistant sur le taux d’analphabétisme qui ne dépassait pas le taux de 14% avant le colonialisme et qui a atteint durant l’occupation coloniale 95% et au lendemain de l’indépendance 85%, le directeur de l’Office  a rappelé la précieuse contribution des pouvoirs publics et du mouvement associatif dans la lutte contre ce phénomène social, sans manquer de relever l’effort consenti par le Gouvernement et l’Office national d’alphabétisation et d’enseignement pour adultes.
Sarah Sofi

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions