mardi 29 septembre 2020 20:55:38

Agence nationale du patrimoine minier : 95 offres techniques en lice pour 26 sites

L'Agence nationale du patrimoine minier (ANPM), a procédé hier à Alger à l’ouverture des 95 plis portant sur l’offre technique pour 26 sites miniers répartis comme suit : 13 sites de calcaire, 11 sites d’argile destinés à la production de produits rouges et 1 site de gypse pour la production de plâtre ainsi qu’un site de grès pour verrerie.

PUBLIE LE : 08-01-2014 | 23:00
D.R

L'Agence nationale du patrimoine minier (ANPM), a procédé hier à Alger à l’ouverture des 95 plis portant sur l’offre technique pour 26 sites miniers répartis comme  suit : 13 sites de calcaire, 11 sites d’argile destinés à la production  de produits rouges  et 1 site de gypse pour la production de plâtre ainsi  qu’un site de grès pour verrerie.

Ces sites répartis sur 15 wilayas s’étalent sur des superficies différentes allant de 8 hectares (Mascara) à 80 hectares (Sétif). Cinq sites sont proposés à l’exploration à Djelfa, Médéa et Mascara, un site à Laghouat, M’Sila, Ghardaïa, Ouargla, El Bayadh et Bordj Bou-Arréridj, trois à Biskra, deux à Tiaret, Sétif, Naama. Cette séance d’adjudication, dont l’appel d’offres national et international a été lancé le 8 décembre 2013 s’est déroulée en présence des soumissionnaires.
À l’ouverture de la séance, le président du conseil d'administration de l'ANPM, M. Hocine Anane, a exprimé  sa satisfaction quant à la nouvelle loi minière en cours   d’adoption par le Parlement, indiquant que celle-ci donnera, sans aucun, doute  au secteur  minier une nouvelle  impulsion pour en faire un élément significatif pour l’équilibre  de la répartition régionale du développement économique.
Il a souligné que « le bureau d’adjudication constitué par le conseil d’administration de l’ANPM procédera à l’ouverture des plis  suivant les conditions édictées aux articles 11 et 16 du cahier des charges et statuera  sur la recevabilité des offres techniques. » Selon le même responsable, les personnes morales disposant  d'une unité de production de produits rouges ou de verre ou d'un projet d'investissement dans le domaine considéré avec un degré de maturation jugé suffisant peuvent prétendre à ces soumissions. L'ANPM exige, en outre « des soumissionnaires des capacités financières  suffisantes pour concrétiser dans les meilleurs délais leurs projets.
Seuls les soumissionnaires sélectionnés à l'issue de cette première  étape pourront présenter leurs offres financières, dont l'ouverture publique  des plis est prévue le 27 janvier, » a-t-il fait savoir.  Il y a lieu de noter que le domaine minier national compte au total 2.533 titres, dont 1.183 attribués par l'ANPM depuis 2000, pour un investissement total de plus de 10 milliards  de dinars.  Créée en vertu de la loi minière promulguée en 2001, l'ANPM est chargée  de mettre en place et de gérer le cadastre minier, de délivrer les titres miniers et de préparer les conventions et cahiers des charges accompagnant les titres, de gérer et de suivre l'exécution des titres et des adjudications ainsi que les suspensions et retraits de ces titres. Elle a pour mission également de superviser et de coordonner les activités minières, d'intervenir pour l'arbitrage, la conciliation ou la médiation entre opérateurs et représenter l'Etat dans les procédures de règlements des litiges  avec les investisseurs, assister ces derniers et délimiter les zones potentiels à promouvoir et les gisements mis en évidence sur fonds publics.
Makhlouf Ait Ziane
 

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions