lundi 24 septembre 2018 01:46:22

El Tarf  : 30 milliards de dinars pour booster le développement local

Le programme complémentaire de 31, 668 milliards de dinars a constitué le principal événement clôturant l’année 2013, dans la wilaya d’El Tarf, augurant d’une poursuite positive du développement local durant l’exercice 2014.

PUBLIE LE : 06-01-2014 | 0:00
D.R

S’inscrivant dans le programme du Président de la République, le programme, résume à lui seul l’essentiel des faits majeurs venus compléter la batterie de mesures prises jusque-là pour répondre aux vœux d’une population aspirant à une redynamisation du développement local. L’ensemble des secteurs d’activité a été ciblé pour permettre à El Tarf d’effectuer ce bond qualitatif dans la modernité touchant tous les secteurs. Aussi bien dans l’habitat, l’urbanisme et les travaux publics que les ressources en eau, l’amélioration foncière et l’énergie, pour amener toute une région à faire sa mue. L’année qui s’achève aura également été marquée par la commémoration, en octobre dernier, du 1er anniversaire de la mort du défunt Chadli Bendjedid, un séminaire retraçant son parcours de moudjahid et de chef d’Etat a été organisé avec la participation de ses compagnons. El Tarf, où les chantiers de réalisation d’ouvrages divers ont été ouverts, un peu partout à travers ses 24 communes, pour réaliser des logements, tous segments confondus, barrages, raccordements au gaz de ville et au réseau d’AEP, renforcement de l’éclairage public, entend consolider le dispositif de lutte contre les différentes formes de contrebande, notamment les trafics de carburant et de corail. Le raffermissement des mesures de lutte contre le trafic de carburant, à l’origine d’une vive tension enregistrée en été dernier, avait permis une normalisation de la situation, essentiellement à travers l’arrêté de wilaya imposant un contrôle rigoureux et infaillible des véhicules servant à la contrebande. La reprise de la pêche au corail, décision annoncée lors d’une récente rencontre du ministre de la Pêche et des Ressources halieutiques avec des corailleurs de la région est parmi les mesures accueillies avec joie par les pêcheurs de «l’or rouge», nom donné au corail dont El Kala regorgeait avant qu’il ne commence à se raréfier en raison du braconnage de cette richesse halieutique causant un important préjudice au récif corallifère. La désignation d’un point focal de l’AEWA en Algérie, lors des travaux du 2e atelier régional du programme d’appui sur les dénombrements internationaux des oiseaux d’eau (DIOE) en Méditerrané, en juin dernier à El Kala où un coordinateur sous régional pour l’Afrique du Nord par les points nationaux avait été élu pour faciliter la mise en £uvre du plan d’action pour l’Afrique dans le nord de l’Afrique avec le soutien des partenaires concernés, a été l’autre événement qui a émaillé le début de l’été dernier. Cette année aura été également, celle de la poursuite des projets de développement local sous la houlette d’un nouveau wali, Lebka Mohamed. L’année 2013 a été marquée par un vaste programme d’action pour la préservation de l’environnement et l’assainissement du cadre de vie des villes et villages. La clôture de la manifestation «une année dédiée à l’environnement» le 28 décembre, à laquelle ont pris part les secteurs de l’environnement, l’université, les services de sécurité, les associations, a consacré une réelle promotion de la citoyenneté participative et responsable, dans cette wilaya riche d’un patrimoine naturel remarquable.     

 

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions