mercredi 22 mai 2019 18:58:13

renouvellement de la flotte d’Air Algérie : 49 milliards de dinars engagés par 3 banques publiques

Plus de 49 milliards de dinars seront engagés par trois banques publiques, la BNA, la CNEP-Banque et la BEA, pour financer le renouvellement de la flotte de la compagnie aérienne nationale Air Algérie, a-t-on appris hier, auprès d’une source responsable à la BNA.

PUBLIE LE : 06-01-2014 | 0:00
D.R

Plus de 49 milliards de dinars seront engagés par trois banques publiques, la BNA, la CNEP-Banque et la BEA, pour financer le renouvellement de la flotte de la compagnie aérienne nationale Air Algérie, a-t-on appris hier, auprès d’une source responsable à la BNA.

Une convention de financement pour l’acquisition de 16 avions neufs a été signée le 31 décembre dernier, par Air Algérie et la Banque nationale  d’Algérie (BNA) au nom de l’ensemble des banques publiques participant à l’opération.
La compagnie aérienne bénéficiera d’un crédit syndiqué d’un montant de 49,206 milliards de dinars pour l’achat de huit avions de 150 places, trois de 250 places, trois autres de 170 places et d’appareils cargo d’une capacité de 13  à 20 tonnes.
L’accord d’acquisition sera signé lundi entre Air Algérie et le constructeur aéronautique américain Boeing, l’européen Airbus et le franco-italien ATR (Avions de transport régional).
Cette acquisition s’inscrit dans le cadre du renouvellement de la flotte  de la compagnie nationale qui possède actuellement 42 appareils. La flotte d’Air Algérie a été renouvelée graduellement à hauteur des deux tiers ces dernières  années, avait déclaré le PDG de la compagnie, Mohamed Salah Boultif. Des investissements seront destinés au renforcement des destinations  existantes, l’extension du réseau international à travers la création de correspondances,  notamment sur le continent africain.
M. Boultif avait annoncé l’ouverture en 2014, de nouvelles dessertes sur Vienne (Autriche) et Lisbonne (Portugal) et la signature d’accords avec  les autorités canadiennes pour desservir Montréal avec une fréquence d’un vol par jour, à partir de l’été 2014.
D’autres destinations seront également renforcées, comme celle de Pékin  qui passera dès l’année prochaine à trois vols hebdomadaires, avait-il souligné,  révélant l’existence d’un projet d’ouverture de ligne entre Alger et New York,  mais «qui bute actuellement sur l’absence d’accords avec les Etats-Unis».
Par ailleurs, Air Algérie a ouvert une plate-forme à Oran, doublant  la fréquence sur la ligne Oran-Paris qui passe à deux vols par jour et aspire  à ouvrir d’autres lignes dans la région du Moyen-Orient, notamment vers Amman  et Djeddah.
La même politique d’extension du réseau est adoptée par Air Algérie  en Afrique, qualifiée par le PDG de marché à «fort potentiel».
Dans la nouvelle stratégie de développement d’Air Algérie, l’Afrique  figure en première position, avec le renforcement des dessertes actuelles comme Dakar, Niamey, Nouakchott et Abidjan, en plus de l’ouverture de nouvelles dessertes.
La BNA, chef de fil de ce financement syndiqué, a enregistré en 2013  une croissance de 20% en matière de crédit et 30% en matière de ressources  bancaires avec près de 30 milliards de dinars de résultat net.
 

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions