jeudi 21 novembre 2019 13:15:52

Parti El-Karama : « L’avenir de l’Algérie tributaire du développement du Sud »

Le Président du parti El-Karama, Mohamed Benhamou, a estimé vendredi à Goug (Ouargla) que l’avenir de l’Algérie est tributaire du développement du Sud.

PUBLIE LE : 05-01-2014 | 0:00
D.R

Le Président du parti El-Karama, Mohamed Benhamou, a estimé vendredi à Goug (Ouargla) que l’avenir de l’Algérie est tributaire du développement du Sud. S’exprimant lors d’un meeting, tenu au centre culturel, M. Benhamou a indiqué que «l’avenir de l’Algérie est tributaire du développement du Sud et que l’État algérien doit accorder davantage d’intérêt aux populations de ces régions». Il a estimé, à ce propos, que «la crise en Algérie est une crise d’hommes, de responsables et de volonté, et non pas une crise de ressources financières ou de société». Après avoir présenté le programme de son parti «basé sur la modération et la réconciliation»,
M. Benhamou a affirmé, au sujet de la prochaine présidentielle, qu’elle constitue une «étape décisive dans l’histoire du pays» et que sa formation politique «ne la boycottera pas, ni se dressera contre quiconque décidera de s’y porter candidat».
Abordant les derniers évènements de Ghardaïa, le président du parti El-Karama a estimé que «des parties occultes tentent de porter un coup à la stabilité et à la sécurité de l’Algérie qui reste encore visée», avant d’appeler à faire prévaloir les valeurs de tolérance. M. Benhamou a saisi aussi l’opportunité pour rendre hommage aux corps sécuritaires, à leur tête l’Armée nationale populaire, pour leurs efforts afin de «défendre la sécurité et l’intégrité du pays contre toute menace extérieure».

Message d’espoir aux jeunes
Le président du parti El-Karama, Mohamed Benhamou, a réaffirmé, hier à Souk Naâmane (Oum El Bouaghi), sa candidature à la prochaine élection présidentielle. Animant un meeting au centre culturel de la ville, en présence des militants des wilayas de l’Est, de son parti, M. Benhamou a souligné que sa candidature «en tant que représentant de la génération de l’indépendance, se veut davantage placée sous le signe de l’enracinement dans le passé, que de la rupture». Il a également inscrit sa démarche dans «la continuité avec les bâtisseurs de ce glorieux passé, à l’instar, a-t-il affirmé, du Président de la République Abdelaziz Bouteflika qui a jeté les bases d’une réconciliation véritable, a éteint le feu de la fitna et a débarrassé le pays du poids de la dette, en donnant au développement, une forte et durable impulsion».
«Les principes du parti El-Karama sont puisés dans la Déclaration du la Révolution du 1er novembre 1954 et le message des chouhada de la Révolution qui sont la source de ses idéaux», a encore soutenu M. Benhamou, invitant les jeunes «à travailler à l’édification de l’Algérie de demain et à tirer les leçons de ce qui se passe dans les pays arabes en proie à la violence et au désordre».
Mettant en exergue l’importance «considérable» des ressources humaines et matérielles dont dispose le pays, l’intervenant a également invité les jeunes à «s’armer du savoir et à arracher leurs droits par les voies pacifiques et non pas par des actes de destruction». Il a en outre lancé un appel aux habitants de la wilaya de Ghardaïa, les exhortant à «faire triompher la sagesse, à cohabiter dans la concorde, ainsi que l’ont fait leurs aïeux durant des siècles, dans les valeurs de la fraternité et le rejet des visées dictées par des intérêts étroits».   

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions