vendredi 21 septembre 2018 21:38:37

2013, l’année des nouvelles technologies : Développement de la Stratégie e-Algérie

Algérie Télécom va lancer la 4G en mode fixe

PUBLIE LE : 04-01-2014 | 0:00
D.R

Les technologies de l’information et de la communication sont un axe puissant du développement économique et social en Algérie, source d’innovations continuelles elles sont au cœur de la croissance des économies et créent des opportunités nouvelles de développement. Il est donc indéniable que l’intégration de notre développement dans un contexte de mondialisation s’avère nécessaire afin d’éviter une fracture irrémédiable avec les économies mondiales. La mutation de notre société vers une société fondée sur le qavoir et la connaissance est en fait un enjeu vital.
Dans cette optique un plan multisectoriel appelé «Stratégie E-Algérie 2013» a été développé articulé autour de treize axes majeurs. Pour chacun de ces axes, un état des lieux a été élaboré suivi d’une définition d’objectifs majeurs et spécifiques à atteindre au cours des cinq prochaines années ainsi qu’une liste d’actions à mettre en œuvre. L’introduction des TIC et le renforcement de leur usage au sein de l’administration publique engendreront une transformation importante de ses modes d’organisation et de travail. Cela amènera l’administration publique à repenser son mode de fonctionnement et d’organisation et à servir le citoyen de manière plus appropriée, notamment à travers la mise «en ligne» de ses différents services. En effet, les TIC, et en particulier l’Internet, permettent d’établir un «espace de communication indépendant de la localisation physique» qui affirme la disponibilité de l’information n’importe où et n’importe quand. C’est pour cela que la gestion de l’information doit être décentralisée là où c’est possible, là où les connaissances sont les meilleures, afin d’améliorer la qualité des processus de prise de décision. Dans ce contexte, des objectifs spécifiques et parfois communs ont été fixés pour chaque département ministériel. Ils ont trait au parachèvement des infrastructures informatiques, à la mise en place de systèmes d’information intégrés, au déploiement d’applications sectorielles spécifiques et à l’accroissement des compétences humaines ainsi que le développement de services en ligne à destination de tous les usagers (citoyens, entreprises et administrations). La fiabilité et l’efficacité de l’évaluation du processus d’édification de la société de l’information et de l’économie fondée sur le savoir constituent les garants de la pertinence et de l’efficience du plan stratégique. Cette évaluation accompagne en effet toutes les étapes du processus d’élaboration, de mise en œuvre et de réalisation des actions permettant d’atteindre les objectifs de la stratégie e-Algérie 2013. L’objectif majeur de cet axe consiste à définir un système d’indicateurs de suivi et d’évaluation permettant de mesurer l’impact des TIC sur le développement économique et social d’une part, et d’évaluer périodiquement la mise en œuvre du plan stratégique e-Algérie 2013.

Lancement du nouveau service 3G+
La fin de l’année 2013 a été marquée par le lancement du nouveau service de la téléphonie mobile 3G+ et l’augmentation du débit filaire à 8 Mbits/s pour le grand public. Le lancement par l’Autorité de régulation de la poste et des télécommunications (ARPT) de l’appel à concurrence pour l’attribution  de la licence 3G+ a eu lieu le 1er août dernier et la séance d’ouverture des plis s’est  déroulé le 15 septembre. Ainsi, les trois opérateurs de la téléphonie mobile à savoir ATM Mobilis, Ooredoo et Djezzy ont obtenu la licence définitive d’exploitation de la 3G+ le 14 octobre dernier et ont été autorisés à commercialiser leurs services dès le 15 décembre. La téléphonie mobile 3G+, selon la ministre de la Poste et des Technologies de l’information et de la communication, Mme Zohra Derdouri, «devrait constituer un complément  pour le développement du haut débit filaire (ADSL)».

Algérie Télécom va lancer la 4G en mode fixe
Ce n’est pas tout, le groupe Algérie Télécom œuvre, de son côté, pour lancer la téléphonie de quatrième génération (4G) sans fil en mode fixe, au premier trimestre de  l’année 2014. Pour ce faire, le groupe Algérie Télécom a multiplié ses actions pour améliorer la qualité de service en procédant à l’assainissement et à la mise à niveau du réseau. Il a décidé d’installer le premier réseau en Algérie utilisant la 4e génération. AT a donc lancé l’offre pour choisir l’opérateur téléphonique qui l’accompagnera pour l’installation de la LTE –WiMax connue sous Long Term Evolution. L’adoption par le groupe de cette technique développée confirme son engagement d’adhésion aux dernières technologies et applications et le passage vers la 3G lui facilitera la mission de mise à niveau du réseau qui fournit une vitesse de transfert de 100 Mbps en première phase, de 173 Mbps en seconde phase. Le groupe procède également aux extensions du réseau en généralisant l’usage des supports à fibre optique afin de réduire la proportion des câbles en cuivre qui sont une source de dérangements, surtout avec le phénomène des vols, et enfin améliorer la qualité des services commerciaux et la relation avec le client. L’objectif du groupe est d’introduire la fibre optique dans chaque immeuble à travers des équipements d’accès compacts et pas moins de 200.000 km de fibres optiques devront remplacer les câbles en cuivre. L’opération est actuellement en phase d’acquisition des équipements nécessaires pour lancer ce nouveau service devant octroyer une connexion haut débit et la transmission très rapide des images et des sons. Ainsi, Algérie Télécom opte pour des débits plus importants que la 3G ne pourra pas équivaloir. Pas moins de 40 milliards de dinars ont été réservés cette année à des projets de modernisation des réseaux de télécommunication, ces opérations se poursuivront en 2014 à travers le territoire national. Par ailleurs, l’opérateur a signé un contrat commercial avec l’entreprise chinoise Huawei spécialisée dans la téléphonie mobile et ce pour aller de la 3G à la 4G. L’accès à cette technologie devrait mener le système de la communication vers de nouvelles perspectives. Enfin, l’opérateur public va introduire des «offres segmentées» en matière d’accès à Internet afin de fournir un service en fonction du type d’utilisation et du volume de connexion. Sur le plan tarifaire, AT va également encourager ses clients à migrer vers des débits supérieurs tout en adaptant les offres à chaque client et à chaque usage.
Sihem Oubraham
 

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions