mercredi 23 octobre 2019 08:44:13

Visites de terrain du Premier ministre et rencontres avec la société civile : 38 wilayas visitées en une année et demie

Le gouvernement Sellal s'est distingué, depuis son installation, par ses multiples sorties sur le terrain, avec un total de 38 wilayas visitées en une année et demie, en plus d’une nouveauté dans la démarche consistant à privilégier le contact direct avec les représentants de la société civile dans les wilayas.

PUBLIE LE : 03-01-2014 | 23:00
D.R

Le gouvernement Sellal s'est distingué, depuis son installation, par ses multiples sorties sur le terrain, avec un total de 38 wilayas visitées en une année  et demie, en plus d’une nouveauté dans la démarche consistant à privilégier le contact direct avec les représentants de la société civile dans les wilayas.

Le gouvernement Sellal, qui s'est fixé l'objectif de boucler la boucle en visitant l'ensemble des wilayas avant la fin du présent plan quinquennal, reste plus que jamais à l'écoute des préoccupations et des aspirations des citoyens. Il aura ainsi apporté une nouvelle vision et une approche pragmatique en optant pour une politique de proximité, à travers les nombreuses et fréquentes sorties sur le terrain au cours desquelles le Premier ministre ne cesse de mettre l'accent sur les priorités de son gouvernement, à savoir l'amélioration du service public et la consolidation de la stabilité du pays, acquise à la faveur de la Charte pour la paix et la réconciliation nationale. L'action du gouvernement de M. Sellal, marquée par un nouveau souffle et un dynamisme en matière de concrétisation des projets inscrits dans le cadre du programme du développement du Président de la République, Abdelaziz Bouteflika, accorde également une importance capitale au développement local.  
À ce propos, le Chef de l'État a souligné, lors du dernier Conseil des ministres tenu mardi, que les visites de travail du gouvernement dans les wilayas constituaient des opportunités pour constater de visu, l'état d'avancement des différents programmes de développement, d'apporter les cas échéant les correctifs nécessaires et d'engager un contact direct avec les citoyens afin d'écouter leurs préoccupations et de les associer aux options locales de développement.
"Notre pays est en train d'accomplir un bond qualitatif sur la voie du progrès et de la croissance durable. L'envergure des projets réalisés et l'importance des moyens engagés ont sensiblement amélioré le quotidien des Algériennes et des Algériens", a relevé le Président de la République à la même occasion, précisant que "cette œuvre de renouveau ne saurait s'accommoder, de la part de nos responsables, d'attitudes passives ou de relâchement dans l'accomplissement de leurs tâches respectives".

Amélioration du service public et allégement des dossiers administratifs
Cette nouvelle approche s'est matérialisée, notamment par la désignation d'un ministre en charge de la Réforme du service public, ce qui dénote l'engagement pris par l'Exécutif de mettre le service public à la disposition du citoyen. Au lendemain de sa désignation à la tête du gouvernement, le Premier ministre avait fait de l'amélioration du service public, son cheval de bataille. Les résultats sont là, palpables, dans la mesure où les dossiers administratifs sont allégés. Un registre national de l'état civil sera mis en place dans les toutes prochaines semaines, selon le ministère de l'Intérieur. La validité du passeport, qui était de cinq ans, est portée à dix ans, celle du certificat de résidence est désormais de six mois au lieu de trois mois, alors que la validité de l'acte de décès a été carrément supprimée. Dans le même cadre, le ministère de l'Intérieur et des Collectivités locales a instruit les services en contact direct avec les citoyens de réserver deux jours par semaine pour rester à l'écoute des doléances des citoyens.
 
Les défis du développement local
 Il s'agit, en somme, pour M. Sellal et son équipe, de relever de nombreux défis à même de mettre le citoyen au centre des préoccupations et des priorités du gouvernement. En ce sens, les fréquentes visites d'inspection et de travail dans les wilayas du pays visent en premier lieu à booster et à soutenir le développement local, seul moyen de répondre aux aspirations des populations et de résorber le chômage.  Grâce à ce regain dans le dynamisme de l'Exécutif, les projets inscrits dans le cadre du programme du développement du Président Bouteflika vont se renforcer davantage pour être réceptionnés dans les délais impartis.
Dans un de ses discours, le Premier ministre avait assuré, à ce propos, que plusieurs de ses ministres ont de "l'expérience et feront encore bouger les choses au niveau de la santé et l'agriculture, notamment", soulignant que "ce sont des hommes de terrain".  Dans ce sens, une importance "capitale" est accordée à l'agriculture et au développement industriel, d'autant plus que le gouvernement a innové en la matière, en privilégiant de développer des secteurs d'activités spécifiques à chaque région.
À titre d'illustration, le gouvernement avait donné des instructions d'orienter la formation des jeunes d’Ouargla vers les hydrocarbures pour répondre aux profils demandés par les entreprises activant dans cette wilaya, ceux de Mascara vers l'agriculture, alors qu'à Saïda, l'élevage et l'agriculture pastorale sont inscrits aux priorités du développement local. Le gouvernement Sellal fait ainsi du développement du secteur de l'agriculture et de la sécurité alimentaire, les deux "grands défis" à relever au cours des années à venir, soulignant que la sécurité alimentaire est synonyme de souveraineté nationale.
Le gouvernement a également innové en réhabilitant l'industrie, faisant du ministère du secteur, un ministère du Développement industriel.  Toutes ces mesures sont accompagnées par la mise en place d'un environnement propice, marqué d’un dialogue et d’une concertation continus et renforcés, à travers la tenue de la dernière tripartite gouvernement-patronat et UGTA.  Cette sérénité permettra au gouvernement d'aller encore de l'avant afin de concrétiser les différents programmes de développement. Le Président Bouteflika a affirmé, lors du Conseil des ministres de mardi dernier, qu'au cours de l'année 2014, il sera procédé à la réception de nombreux projets inscrits au titre du programme quinquennal 2010-2014, soulignant l'impérative nécessité de maintenir dans tous les secteurs, la même cadence de travail qui a permis d'obtenir les résultats positifs en matière de développement humain et d'infrastructures de base.
APS

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions