mercredi 26 juin 2019 12:07:41

La BNA prévoit l’ouverture d’une cinquantaine d’espaces automatiques avant la fin du 1er trimestre 2014 : Proximité et modernité, deux axes de la stratégie bancaire

M. Karim Eddine Khelili, P-DG de la Banque nationale d'Algérie qui inaugurait, mardi, un nouvel espace automatique, au niveau du boulevard de Tripoli à Hussein Dey, a fait savoir que la BNA envisage d’ouvrir une cinquantaine de structures similaires avant la fin du premier trimestre 2014. Plus d'un an après le lancement de son premier espace automatique, la BNA entame, ainsi, « la généralisation progressive de ce nouveau type d'agences » pour couvrir l’ensemble du territoire national.

PUBLIE LE : 02-01-2014 | 0:00
D.R

M. Karim Eddine Khelili, P-DG de la Banque nationale d'Algérie qui inaugurait, mardi, un nouvel espace automatique, au niveau du boulevard de Tripoli à Hussein Dey, a fait savoir que la BNA envisage d’ouvrir une cinquantaine de structures similaires avant la fin du premier trimestre 2014. Plus d'un an après le lancement de son premier espace automatique,  la BNA entame, ainsi, « la généralisation progressive de ce nouveau type d'agences » pour couvrir l’ensemble du territoire national. 

La banque, qui  compte jusque-là 10 espaces automatiques, projette le lancement d’une centaine d'autres espaces automatiques, à court terme à l'échelle nationale, soit la moitié de son réseau actuel constitué de 208 agences incluant  les agences classiques et les espaces automatiques.  
Les espaces automatiques sont équipés de Distributeurs automatiques  de billets (DAB) interbancaires et de Guichets automatiques bancaires (GAB)  fonctionnant sept jours sur sept et 24h/24h. Les Gab permettent aux clients de la BNA d'effectuer de multiples opérations  bancaires sans l'intervention du personnel, notamment le retrait d'argent, la  consultation du solde du compte et les dernières opérations, la commande de  carnets de chèques ainsi que le virement du compte à compte.
 Aussi, la BNA  a l’intention d'introduire prochainement deux nouveaux services exclusifs  en Algérie sur ses guichets automatiques pour faciliter davantage les opérations  bancaires à sa clientèle. Il s'agit du livret d'épargne électronique et le versement  en espèces ou par chèque.  Ce nouveau système «intelligent» permet aux clients de cette banque  d'effectuer les opérations traditionnelles «rapidement, en toute mobilité dans  des espaces hautement sécurisés», expliquera le PDG de la BNA.  M. Khelili a indiqué, pour la circonstance, que l’ensemble des opérations bancaires effectuées à partir des guichets automatiques sont contrôlées à distance pour une sécurité complète des transactions sur le réseau de la banque.
«Le lancement de ces espaces automatiques, qui s'inscrit dans le cadre  des facilitations de l'accès aux services bancaires initiées par le gouvernement, nous permet de mieux fidéliser nos clients mais aussi de mieux se consacrer  à la prise en charge des PME et des clientèles spécifiques», a-t-il ajouté. Près de 100.000 comptes bancaires ont été ouverts au niveau de la banque en 2013, soit 280 comptes par jour dont 50 comptes pour particuliers, a-t-il  affirmé rappelant que la cadence d’ouverture de nouveaux comptes ne dépassait pas, ces dernières années, 60.000 comptes par an.
 La BNA prévoit de «continuer ses efforts» en matière de modernisation  et de facilitation des procédures pour réaliser l'objectif de 150.000 nouveaux comptes ouverts en 2014. Concernant les crédits immobiliers, «levier important  de croissance pour la BNA», leur montant a enregistré une nette progression en passant de  13,5 milliards de dinars en 2012 à 16 milliards de dinars en 2013.
Une évolution qui confirme «la solidité» financière de la banque avec près de 30 milliards de DA de résultat net, une croissance de 30% en matière de ressources bancaires et 20% en matière de crédits à fin 2013, a souligné M. Khelili. «Grâce à ces résultats, le BNA continue à être la première banque algérienne  en terme de rentabilité avec le portefeuille clients le plus diversifié» a tenu à préciser M. Khelili. Faut-il rappeler que la date du 5 juillet 2013, a marqué pour la Banque Nationale d’Algérie la finalisation de son « plus important objectif en matière de modernisation et de gestion» durant ces dix dernières années.
Il s’agit, en fait,  de la centralisation de l’ensemble de son réseau d’agences à travers son système d’information. Cette nouvelle configuration de la gestion constitue le «défi stratégique de la banque en matière informatique sachant que les travaux prévus durant les prochains mois devront permettre l’achèvement de la centralisation au plan de la gestion et notamment du traitement comptable», indique la banque.
Une démarche qui assure des avantages certains pour le client, entre autres, le fait que «son versement se fait en temps réel de même que pour le retrait d’un point à un autre», et ce grâce à une «remontée immédiate des informations des agences vers un point unique» en toute sécurité.
 « Cette centralisation, la première en Algérie pour cette catégorie de banque, permet une meilleure gestion des risques et un contrôle à distance». Cette nouvelle vision en termes de gestion du système d’informations constitue l’élément clé de la stratégie  de la BNA pour plus de proximité et de modernité, l’objectif étant l’amélioration constante de la prestation de services.  
   D. Akila 

  • Publié dans :
  • BNA
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions