jeudi 19 septembre 2019 03:21:49

Sétif, L’APW adopte le budget primitif de 2014 : Priorité aux investissements à caractère structurant

Austérité, rigueur et rationalité, ce sont-là, les éléments forts du budget primitif de l’année 2014 qui a été examiné et adopté hier par l’Assemblée populaire de la wilaya de Sétif, à l’issue de sa session ordinaire du mois de décembre 2013.

PUBLIE LE : 30-12-2013 | 23:00
D.R

Austérité, rigueur et rationalité, ce sont-là, les éléments forts du budget primitif de l’année 2014 qui a été examiné et adopté hier par l’Assemblée populaire de la wilaya de Sétif, à l’issue de sa session ordinaire du mois de décembre 2013.

Cette session, qui s’est tenue en présence du wali Bouderbali Mohamed et de l’ensemble des composantes des deux institutions, l’élue et l’exécutive, comportait également, à son ordre du jour, l’examen d’un autre dossier non moins important inhérent au secteur de l’artisanat qui recèle, il est vrai, d’importantes potentialités dans cette vaste région du pays.
Fateh Kerouani, président de l’APW, intervenant à l’ouverture de cette session, n’a pas manqué de souligner l’importance et l’impact du projet de budget primitif et l’impact qu’il est appelé à produire sur la consolidation de la dynamique du développement local, et sa contribution dans l’amélioration des conditions de vie des citoyens de cette wilaya.
Il ne manque pas de faire état des priorités qui ont guidé sa confection, fondées essentiellement sur une répartition équitable des moyens financiers sur l’ensemble des secteurs sensibles ayant, de surcroît, une relation directe avec les préoccupations et aspirations des citoyens, soulignant de ce fait un taux de prélèvement de près de 43%, orienté vers un développement intégré à la mesure des ambitions de cette wilaya.   Le wali, qui abondera dans le même sens, ne manquera pas de se pencher à son tour sur la répartition cohérente des moyens financiers de la wilaya sur des secteurs à la fois sensibles et stratégiques, à l’instar de celui des routes qui constitue une priorité majeure dans la wilaya, le volet social destiné à prémunir les couches démunies ou l’éducation. Il rappellera l’impact économique qu’est  appelé à produire ce budget sur le volet économique, et soulignera, dans ce même contexte, l’effort consenti au titre d’une gestion rationnelle des dépenses publiques, soulignant, une fois encore, cet esprit d’entraide et de complémentarité qui prévaut entre l’APW et l’exécutif de wilaya à l’effet d’impulser davantage le développement local.
Le budget primitif 2014 qui se caractérise entre autres par une augmentation  sensible  des recettes par le recouvrement de l’impôt qui passe à plus de 18% par rapport à l’année passée atteint, ainsi, 223 milliards de centimes, alors qu’il ne dépassait pas les 190 milliards pour l’exercice précédent.
Un budget construit sur le principe de l’austérité et de la rationalité qui accorde une part non moins importante au volet de l’équipement si l’on en juge par le fait que le taux de prélèvement sur le montant global du budget permet cette fois-ci de consentir une enveloppe de 30 milliards de centimes en direction des travaux publics en complément aux efforts déployés par l’État sur le programme sectoriel.
Les forêts, notamment l’aménagement de pistes et les plantations nouvelles, occupent une bonne place, tout comme l’effort qui sera déployé en direction de l’amélioration constante  du service public et, partant, l’aménagement de structures administratives.
Le dossier inhérent à l’artisanat ne sera pas sans susciter l’intérêt de nombreux élus, compte tenu des potentialités à la fois riches et diversifiées que recèle la wilaya dans ce domaine. Un secteur qui, au-delà de sa dimension culturelle, s’inscrit dans l’optique de la création de richesse et d’emploi.
    F. Zoghbi

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions