lundi 14 octobre 2019 17:04:21

Sonatrach : La compagnie compte investir dans l’offshore dès 2014

« Le premier forage offshore du groupe pétrolier Sonatrach sera réalisé en 2014, et devrait avoir lieu au large de Bejaïa », selon la direction générale de Sonatrach qui indique : « Les travaux préliminaires sont déjà en cours. »

PUBLIE LE : 28-12-2013 | 23:00
D.R

En effet, selon Abdelhamid Zerguine, PDG du groupe pétro-gazier, « Le gouvernement algérien a donné son feu vert pour un forage pétrolier on-shore et offshore sur les côtes de Bejaïa ».
Ces projets, qui pourraient propulser Bejaïa parmi les régions productrices de pétrole, vont consolider son développement économique.
En attendant, peu d’informations ont été données sur la durée que prendra cette opération, ni sur le partage des investissements et des rentrées éventuelles. Avec l’ouverture d’un centre pétrochimique, cela suppose que le projet débouchera sur la création d’une industrie des dérivés du pétrole, ce qui offre de nouvelles perspectives pour toute la région. Pour régénérer ses ressources, l’Algérie cherche d’autres voies à exploiter, entre autres, le forage offshore et le gaz de schiste. L’idée de forer offshore n’est pas nouvelle en ce sens, que déjà en 2007, l’Algérie a signé deux accords cadres entre la compagnie nationale et la société pétrolière brésilienne Petrobras destinés à aider à renforcer la coopération énergétique entre les pays.
 Lors de son déplacement mercredi dernier, dans la wilaya de Tiaret, où il a donné le coup d’envoi pour le lancement des travaux de réalisation de la raffinerie, le PDG du Groupe pétrolier Sonatrach, M. Abdelmadjid Zerguine a indiqué que « les études de traitement et d'interprétation, surtout en matière de sismicité, sont terminées et que le premier forage au large des eaux territoriales algériennes va débuter bientôt ».
Selon le premier responsable du groupe pétrolier « la compagnie nationale d'hydrocarbures est en mesure de mener ce projet de forage avec ses propres moyens s'il n'arrivait pas à trouver un partenaire jouissant d'une expérience avérée dans le domaine ». Il y a lieu de rappeler que Sonatrach a acquis en 2000 auprès de l’entreprise Western GECO, une filiale de Schlumberger, spécialisée dans les services géophysiques, des Data sismiques 2D sur 10.000 km2 d’offshore et en 2011 des data sismiques 2D sur 5.000 km2 supplémentaires.
Le traitement et l’interprétation de ces données sismiques ont révélé une probable existence d’un potentiel d’hydrocarbures. Les données sismiques offshore acquises concernent deux blocs d’exploration, dont un de 3.000 km2, situé entre Bejaia et Annaba et un second entre Ténès et Mostaganem de 2000 km2.
Les mêmes données sismiques ont révélé que les zones susceptibles de contenir des hydrocarbures sont situées entre 2.000 et 2.500 mètres de profondeur.
 Selon une estimation, le coût du forage en mer est de l’ordre de 100 millions de dollars. La  Sonatrach, qui a acquis une expérience avec d’autres compagnies étrangères, réalisera ce forage avec le groupe français C.G.G Véritas. De l’avis des spécialistes en la matière, l’offshore algérien serait même très prometteur.
Sihem Oubraham
 

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions