samedi 17 novembre 2018 12:47:07

Azouaou Mehmel, PDG d’Algérie Télécom, a Constantine : « La 4G en mode fixe avant trois mois »

Le président-directeur général d’Algérie Télécom, Azouaou Mehmel, a annoncé mercredi après-midi,lors de son passage au forum du quotidien régional An Nasr, que le groupe lancera la téléphonie de quatrième génération (4G) en mode fixe au premier trimestre de l’année 2014.

PUBLIE LE : 28-12-2013 | 0:00
D.R

Le président-directeur général d’Algérie Télécom, Azouaou Mehmel, a annoncé mercredi après-midi,lors de son passage au forum du quotidien régional An Nasr, que le groupe lancera la téléphonie de quatrième génération (4G) en mode fixe au premier trimestre de l’année 2014.

Plaçant cette orientation dans le contexte de forte concurrence que connaît le secteur des télécommunications, et plus spécialement le marché de l’accès à internet, et ce depuis le récent lancement de la troisième génération de téléphonie mobile (3G), M. Mehmel précise  que «cette technologie permettra aux clients d’AT de bénéficier des débits les plus hauts».
Autre annonce d’importance, celle concernant le débit minimal de l’internet filaire qui devrait passer à 1 Mo/s au cours du même trimestre, et ce sans changement de tarif. Toujours au sujet de l’ADSL, l’invité du forum admet que le principal obstacle à la constance du débit de connexion était la vétusté des câbles de cuivre, et que les choses s’amélioreront grandement une fois ceux-ci remplacés par la fibre optique : «Notre objectif est que chaque foyer puisse disposer de la fibre optique. Pour cela, l’installation de 20.000 km de fibre est en cours, ce qui nous permettra d’augmenter la bande passante, actuellement de 166 Go/s, et à moyen terme, de réviser les tarifs d’accès à Internet.» Le PDG de l’opérateur historique reconnaît au passage l’échec du projet de la Triple Play (téléphonie, internet et télévision), initié conjointement avec le ministère de la Poste et des Technologies de l’information et de la communication, et celui de l’Habitat, en 2008, et qui visait à remplacer les antennes paraboliques individuelles par la fibre optique : «La formule Triple Play n’a pas connu un grand engouement au vu du coût d’accès. Une majorité d’Algériens préfère de loin les formules de piratage comme le «sharing» par le biais d’Internet. Paradoxalement, lorsqu’il y a des coupures du réseau ADSL, ces mêmes clients n’hésitent pas à nous faire porter le chapeau sous prétexte que c’est AT qui les a empêchés de regarder leurs chaînes préférées !» Évoquant les perspectives d’évolution du groupe qu’il préside, M. Mehmel affirme que le projet de transformation d’Algérie Télécom était déjà amorcé, et qu’il fallait en finir avec la «mentalité de fonctionnaire» héritée du statut d’entreprise publique : «Avec l’avènement d’opérateurs privés, le secteur des télécommunications a changé et nous devons nous adapter à la nouvelle donne.
S’il est vrai qu’AT a quelque peu pâti du recrutement aléatoire, cela bien que je ne considère pas que nous soyons en sureffectif avec 22.000 salariés, nous sommes en train de travailler sur la question avec un bureau d’études international, et, d’ores et déjà, un programme de mobilité interne a été mis en place, de même qu’un réseau de sous-traitance composé de micro-entreprises créées dans le cadre des dispositifs d’aide à l’emploi de jeunes auquel seront confiées les tâches annexes.»
Sur le plan des investissements, le PDG d’AT indique que le gouvernement a consenti au groupe un prêt de 115 milliards de dinars à taux bonifié sur 15 ans, ainsi qu’un montant de 130 milliards de dinars financé sur le budget de l’État, et ce pour parachever l’opération de déploiement de la fibre optique sur tout le territoire national.
Enfin, questionné sur le préjudice causé par les vols répétés des câbles en cuivre, M. Mehmel a indiqué que ce dernier s’élevait, pour la seule année en cours, à 400 millions de dinars, et que cela engendrait beaucoup de difficultés à gérer sur le terrain, notamment en ce qui concerne le temps que prend le remplacement des câbles volés et l’impatience des abonnés privés de téléphone et d’internet.
Issam Boulksibat
 

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions