samedi 07 dcembre 2019 06:35:11

Médecins spécialistes de la santé publique : Les statuts de la confédération des syndicats algériens seront bientôt validés

Le président du Syndicat national des praticiens spécialistes de la santé publique, le Dr. Mohamed Yousfi est revenu, hier, sur le déroulement de la session ordinaire du conseil national du Syndicat des praticiens de la santé publique (SNPSSP)...

PUBLIE LE : 26-12-2013 | 0:00
D.R

Le président du Syndicat national des praticiens spécialistes de la santé publique, le Dr. Mohamed Yousfi est revenu, hier, sur le déroulement de la session ordinaire du conseil national du Syndicat des praticiens de la santé publique (SNPSSP), organisé, les 20 et 21 décembre, notamment sur l’adoption des résolutions  par les membres du conseil, ainsi que sur la préparation du projet des statuts de la confédération des syndicats algériens. M. Yousfi, a exprimé en premier lieu la satisfaction du SNPSSP suite aux actions du ministre de la Santé, M. Abdelmalek Boudiaf qui s’est engagé à « mettre fin  aux représailles » et à « prendre en charge nos revendications », notamment dans la reprise du dialogue après une interruption de plusieurs mois.
 Entre autres, « le gel des arrêtés de transformation antiréglementaire de services de santé publique en service hospitalo-universitaires » prises par son prédécesseur et le gel de «  l’ouverture de postes hospitalo-universitaire dans les services transformés. Outre, d’avoir donné le feu vert pour la préparation du concours d’accès au grade de praticien spécialiste en chef, ainsi que la prise en charge de toutes les revendications ».  Le Dr Yousfi, a précisé, que  le conseil « a demandé l’abrogation des arrêtés portant sur la transformation de services et leur corollaire, ainsi que l’annulation de l’ouverture de postes HU dans ces services transformés et des postes de chefs de services hospitalo-universitaires dans ces mêmes services ». « On veut avoir la réintégration des spécialistes dans le comité national en tant qu’experts. Nous avons des compétences qu’on a exclues, avec tous les fléaux de la santé qui existent. Le ministre s’est engagé à réintégrer tous les spécialistes  membres de ce comité et à faire associer  les spécialistes dans le cadre de ces comité » souligne t’il en ajoutant que le ministre « s’est engagé  aussi à résoudre le problème de la mise en conformité de la prime d’intéressement avec les 3 grades de praticiens spécialistes, la suppression de la discrimination en matière d’imposition, l’amendement du statut particulier, la révision du régime indemnitaire et l’octroi d’un quota national de logements de fonction ». « On a trois grades dans notre fonction mais on est payés à un grade unique.  On reste toujours à une indemnité qui est payée au grade d’assistant bien que nous avons deux grades plus supérieurs qui sont ceux d’assistant chef et d’assistant. Nous avons juste demandé une conformité des textes  et non pas une faveur. C’est aussi le cas pour paiement des impôts qui n’est pas équitable ; certains payent 15% tandis que d’autre payent 30% » affirme-t-il.
Il a fait savoir, que « le ministre de la Santé a précisé qu’il faut le feu vert du Premier ministre pour ce qui concerne la préparation des statuts de la confédération des syndicats algériens « on a demandé que cette revendication soit ouverte comme c’était le cas pour l’éducation. » Pour ce qui est du cadre intersyndical, le président du SNPSSP dira : « Nous sommes en train d’achever les statuts pour pouvoir les déposer» a t-il dit en ajoutant qu’une réunion sera organisée prochainement pour valider ce travail qui a duré plusieurs mois.  Il a fait savoir que le snpssp  est convaincu qu’il ya pas d’issue en dehors de cette voie et qu’il doit travailler avec tous les syndicats, dans un cadre d’intersyndical de fédération ou de confédération qui permettre de parler au nom de tous les travailleurs, et qui permettent aux syndicats autonomes qui aura sont mot à dire sur toutes les priorités national en terme d’économie, salaire, développement…
Une commission technique a été installée au début du mois de janvier de l’année en cours  pour préparer les statuts qui seront bientôt validés pour pouvoir passer à l’étape de validation par les conseillers nationaux, et ensuite le dépôt au niveau du ministère du travail.
« Nous souhaitons que ce travail soit accepté par la majorité des syndicats et qu’on arrête à début de 2014, toutes les zizanies et tous les problèmes de leadership. Que le syndicat autonome fasse l’effort de passer au-dessous de toutes ces querelles dans l’intérêt du pluralisme syndical» souligne-t-il en marge de la réunion qui a coïncidé avec la célébration de la vingtième année d’existence du syndicat. L’occasion pour M. Yousfi, de remercier les journalistes de tous les organes, public et privé, de les avoir accompagnés durant un parcours de vingt ans.
Kafia Ait Allouache
 

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions