lundi 19 novembre 2018 23:53:26

4e Fica: projection du film «L’esprit de 45» du britannique Ken Loach : La lutte des «travaillistes» pour une Grande-Bretagne plus juste

Une expérience socialiste dans une démocratie pour rebâtir une nouvelle Grande-Bretagne est relatée dans le film documentaire "L’esprit de 45" du britannique Ken Loach qui a été projeté mardi à Alger.

PUBLIE LE : 26-12-2013 | 0:00
D.R

Une expérience socialiste dans une démocratie pour rebâtir une nouvelle Grande-Bretagne est relatée dans le film documentaire "L’esprit de 45" du britannique Ken Loach qui a été projeté mardi à Alger. Présenté en compétition officielle du 4e Festival international du cinéma d’Alger (Fica) dédié au film engagé, ce documentaire de 94 min se penche  sur la Grande-Bretagne d’avant et après la seconde guerre mondiale et sur la  période de la reconstruction. En premier lieu, Ken Loach montre, à travers des témoignages, les conditions  de vie des britanniques avant la guerre, un ultra libéralisme qui tuait le peuple lentement à coup de famine, maladies, pauvreté et un appareil de santé inaccessible.  A cette époque, on pouvait facilement mourir pour quelques shillings qui iront enrichir les propriétaires de mines. Pendant la guerre, le Parti Travailliste britannique (Labour Party) a intégré la coalition nationale auprès de Winston Churchill. cette expérience a permis au parti de constater toutes les possibilités qu’offrait cette solidarité nationale et l’économie de guerre. En juillet 1945, proposant un vaste programme de réformes, le Parti travailliste remporte une victoire écrasante aux élections. Le gouvernement de Clement Attlee commence un plan de nationalisations.
Le documentaire revient sur le long processus de nationalisation et d’équipement des hôpitaux et de l’assainissement du cadre de vie des britanniques, un poignant passage d’un médecin témoigne de la première fois où il a annoncé  à un père de famille démuni qu’il ausculterait son enfant gratuitement. Moins de cinq ans après la fin de la seconde guerre mondiale, le parti a réussi, après de longues tractations avec le secteur privé, à nationaliser les «monopoles naturels de l’Etat», à savoir les secteurs de la santé, des transports, de l’alimentation énergétique et les mines, une démarche qui à fait prendre conscience aux ouvriers, qui découvraient la sécurité sociale, qu’ils étaient "maître de leurs vies". La reconstruction de la ville de Londres et d’autres localités touchées par les bombardements des forces aériennes nazies étaient elles aussi conçues, d’abord, pour le confort du citoyen britannique, mais aussi pour éradiquer les foyers de maladies et d’insalubrité.
Bien que traitant d’une époque lointaine, ce documentaire reste néanmoins un témoin de la possible coalition entre les idéologies politiques, mais aussi des opportunités offertes par la population à un Etat qui arrive à fédérer ses forces pour le bien de tous. Inauguré jeudi, le 4e Festival international du cinéma d’Alger (Fica), dédié au film engagé, se poursuivra jusqu’au 26 décembre avec huit longs métrages et onze film documentaires en compétition officielle à la salle El Mougar.
 

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions