dimanche 21 juillet 2019 12:51:32

Boumediene Derkaoui PDG de Saidal : Trois nouvelles usines de médicaments génériques en 2015

« Le groupe pharmaceutique public SAIDAL se dotera de trois nouvelles unités de production de médicaments génériques » a annoncé hier, le président directeur général, de cette entreprise, M. Boumediene Derkaoui, qui a ajouté dans ce contexte : « Ces unités de production vont démarrer dans le courant du premier semestre de 2015 » . Le PDG du plus grand groupe pharmaceutique national, qui s’exprimait lors de son passage à la chaine III de la radio nationale, a fait savoir que Saïdal a investi 100 millions d’euros pour la réalisation de trois nouvelles usines de médicaments génériques de toutes les classes thérapeutiques, soit plus de 30 millions d’euros pour chacune des usines. Elles sont Implantées à Cherchell (Tipasa), à Constantine et à El- Harrach à Alger. Les travaux de ces trois unités, en cours de réalisation sont respectivement réalisés par les entreprises italiennes, Bonatti, espagnole EMTE et algérienne SOFTAL. Selon M. Derkaoui Boumediène, ces nouvelles unités permettront d’«augmenter la capacité de production de médicaments du groupe Saïdal de 75% et aussi de créer de l’emploi dans ces régions», a-t-il indiqué, réitérant le fait que « Nous avons trois usines qui sont en chantier à Constantine, à El Harrach (Alger) et à Cherchell (Tipasa) et au premier semestre 2015 nous aurons nos trois premières usines de médicaments génériques qui auront démarré ». Il fait remarquer que le groupe Saïdal a aujourd’hui, une position qui avoisine les alentours de 4,5 à 5% de taux en valeur et environ 15% en volume du marché national du médicament. « A la fin 2015, nous espérons passer à 10% en valeur et entre 25 et 30% en volume », a-t-il estimé.

PUBLIE LE : 24-12-2013 | 0:00
D.R

« Le groupe pharmaceutique public SAIDAL se dotera de trois nouvelles unités de production de médicaments génériques » a annoncé hier, le  président directeur général, de cette entreprise, M. Boumediene  Derkaoui, qui a ajouté dans ce contexte : « Ces unités de production vont démarrer dans le courant du  premier semestre  de 2015 » .

Le PDG du plus grand groupe pharmaceutique national, qui s’exprimait lors de son passage à la chaine III de la radio nationale, a fait savoir que Saïdal  a investi 100 millions d’euros pour la réalisation de trois nouvelles usines de médicaments génériques de toutes les classes thérapeutiques, soit plus de 30 millions d’euros pour chacune des usines. Elles sont Implantées à Cherchell (Tipasa), à Constantine et à El- Harrach à Alger.  Les travaux de ces trois unités, en cours de réalisation sont respectivement réalisés par les entreprises italiennes, Bonatti, espagnole EMTE et algérienne SOFTAL. Selon M. Derkaoui Boumediène, ces nouvelles unités permettront d’«augmenter la capacité de production de médicaments du groupe Saïdal de 75% et aussi de créer de l’emploi dans ces régions», a-t-il indiqué, réitérant le fait que  « Nous avons trois usines qui sont en chantier à Constantine, à El Harrach  (Alger) et à Cherchell (Tipasa) et au premier semestre 2015 nous aurons nos  trois premières usines de médicaments génériques qui auront démarré ». Il fait remarquer  que le groupe Saïdal a aujourd’hui,  une position  qui avoisine les alentours de 4,5 à 5% de taux en valeur et environ 15% en volume du marché national  du médicament. « A la fin 2015, nous espérons  passer à 10% en valeur et entre  25 et 30% en volume », a-t-il estimé.

Le projet de production d’insuline avance
 A propos de la production sous licence de l’insuline, le responsable a  expliqué  que ce projet avance, notamment dans la formation « après le grand retard  accusé dans ce domaine », reconnaissant toutefois l’existence d’un glissement  de planning de l’ordre de 5 mois dans la réalisation de ce projet dont le coût  est évalué à 30 millions d’euros.   « Le marché de l’insuline en Algérie s’élève aujourd’hui à 18 milliards  de D.A.  (Environ 180 millions d’euros) et le groupe Saïdal occupe aujourd’hui  avec sa petite production de 0,3 % du marché et le reste est importé », a-t-il précisé. Il a fait savoir  que la mise en route d'une unité de production d'insulines humaines en cartouches utilisables  dans des stylos injecteurs multi-usages est aussi incluse dans le partenariat.
« Les premières cartouches seront produites localement en 2014 » en ajoutant que «   dans 30 mois, avec la production d’insuline en cartouche, notre objectif  sera de couvrir 70 à 80% des 220 milliards de DA qui seront nécessaires pour  couvrir le marché de l’insuline » a-t-il affirmé. Pour ce qui est de la production des médicaments anticancéreux, M. Derkaoui  a fait savoir que son groupe était toujours en partenariat avec les Koweitiens,  que la société a été créée et que l’étude du marché est faite. « L’étude de faisabilité technique de l’usine sera engagée en janvier  et à la fin du premier trimestre 2014, nous allons engager les études de réalisation  de l’usine au niveau de Sidi Abdallah (Alger) », a-t-il expliqué, avant de préciser que  la production interviendra dans 24 à 30 mois.

12,2 milliards de DA de chiffre d’affaires en 2012
 Il a estimé, par ailleurs,  que la facture d’importation  des médicaments en Algérie à 3 milliards de dollars, soit 80 dollars par habitant. « C’est énorme par rapport à nos potentialités et à notre niveau de  vie mais c’est peu par rapport aux pays de l’OCDE qui ont une moyenne de 400  dollars par habitant ».
Le PDG du groupe SAIDAL  a  par contre, précisé que l’enveloppe déboursée de 200 millions d’euros représentera la totalité des usines  de l’investissement de son groupe prévu  jusqu’à fin 2015 à 2016.
« Afin de rattraper les retards nous nous sommes engagés dans  ce plan d’investissement aussi conséquent avec   l'ambition du groupe de faire de Saïdal un  leader régional  et une entreprise  moderne fonctionnant selon les règles universelles ».       
Par ailleurs et pour ce qui est du  chiffre d’affaires de l’entreprise, M. Derkaoui a  souligné   que celui-ci est de 12,2 milliards de DA en 2012 et devrait s’accroître cette année  de 3 à 4%.
 Kafia Ait Allouache

 

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions