mardi 20 novembre 2018 01:57:00

8e Festival international de musique andalouse et musiques anciennes, Algérie-Mexique : le rapprochement par le rythme

Le groupe mexicain Grifolklor et l’Orchestre andalou de l’Association des Beaux Arts d’Alger ont marqué dimanche soir, la 3e journée du 8e Festival international de musique andalouse et musiques anciennes, prévu jusqu’au 29 décembre, par la mise en valeur des similitudes existant dans les patrimoines musicaux des deux pays.

PUBLIE LE : 24-12-2013 | 0:00
D.R

Le groupe mexicain Grifolklor et l’Orchestre andalou  de l’Association des Beaux Arts d’Alger ont marqué dimanche soir, la 3e journée du 8e Festival international de musique andalouse et musiques anciennes, prévu  jusqu’au 29 décembre, par la mise en valeur des similitudes existant dans les patrimoines musicaux des deux pays.
Le public de la salle Ibn Zeydoun à Alger a d’abord été gratifié d’un florilège de chansons du terroir mexicain, se reconnaissant dans les rythmes  ternaires du 6/8 (Berouali) d’une dizaine de pièces qui faisaient retentir les  sonorités folkloriques du "Son Jarocho", un genre musical mexicain, jusque-là méconnu. Chantant en chœurs le travail des marins, la terre, l’eau, le feu, le  voyage, l’amour, les oiseaux, la neige et le serpent à sonnette (métaphore du mal intentionnel), les cinq musiciens, dont une femme, ont exécuté un répertoire évoquant différentes facettes liées à la vie des petites gens en rapport permanent  avec la nature.   Pablo Senties au cajon (percussion en forme de caisse) et à la quijada (Mâchoire d’âne, de cheval ou de vache utilisée comme instrument de percussion),  présentait chaque pièce et donnait des indications sur certains aspects en liaison  avec la culture et les coutumes mexicaines. Violeta Jarero Castillo, joueuse de Jarana (petite guitare d’accompagnement),  Ivan Castellano, également joueur de Jarana d’un format plus grand, Pierre  Campistron, à la Léona (Guitare basse acoustique)et Ernesto Cano Martinez,  au requinto (guitare solo), se sont relayés dans des tours de chants populaires sous la résonance du timbre authentique des instruments traditionnels. Autre instrument ayant attiré les regards la Tarima, une estrade à plusieurs  ouvertures de diamètres différents, servant de caisse de résonance aux quelques Zapateados (danse très rythmée exécutée avec les talons) que Violeta Jarero Castillo et Ernesto Cano Martinez ont généreusement offert au public.
La 2e partie de la soirée a mis à l’œuvre l’Orchestre andalou de l’Association des Beaux Arts d’Alger, présent avec Noubet Dil dans le mode Mouwal, sous la  direction de Abdelhadi Boukoura, au grand plaisir des mélomanes venus nombreux  apprécier les belles mélodies du terroir et les rythmes irréguliers et composés des différents mouvements de la musique andalouse. Hadith aâïchki, Koulou li ladhi manaâ ezziyara, Afnaytou wajden, Malakani al hawa, Tahia bikoum, Lach talqi, Kada houwa al massae, Rimoun ramatni,  Lakaïtouha fi tawafi tassaâ, ont constitué l’essentiel du répertoire savamment  choisi par la trentaine d’instrumentistes, dont une dizaine de femmes, présents sur scène. Marquée par une variation rythmique ascendante, Noubet dil a été exécutée  dans l’enchaînement des mouvements Inkilab, Insiraf, M’sedar, B’taïhi, Derj et K’lass, avec les sonorités traditionnelles des percussions et des instruments  à cordes, pour finir ensuite dans la joie et la volupté de la Longa égyptienne  de Riadh Sombati, "une évasion de circonstance vers un autre style de musique",  selon Abdelhadi Boukoura.
"C’est vraiment une belle soirée, trois heures de pur bonheur où j’ai  personnellement apprécié la présence d’un rythme typiquement algérien dans le  folklore mexicain à, c’est dire combien les cultures du monde s’acceptent et  se parlent!", a déclaré une femme venue avec ses enfants. Le 8e Festival international de musique andalouse et des musiques anciennes se poursuit avec au programme de la 4e journée Eduardo Paniagua (Espagne), Yialo yialo /Balanaviko (Grèce), et d’Algérie, Lila Borsali et Abbas Righi.

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions