mercredi 13 novembre 2019 17:29:15

11e édition du salon national du livre : Une tribune de partage et de savoir-faire

Le Salon national du livre ouvre ses portes du 18 au 28 décembre, au Palais des expositions de la Safex. Pas moins de 100 maisons d’édition prendront part à la 11e édition de cette manifestation culturelle.

PUBLIE LE : 19-12-2013 | 0:00
D.R

Le Salon national du livre ouvre ses portes du 18 au 28 décembre, au Palais des expositions de la Safex. Pas moins de 100 maisons d’édition prendront part à la 11e édition de cette manifestation culturelle.

Organisé par le Syndicat national des éditeurs du livre, le Salon se veut une tribune d’échange d’opinion et de savoir-faire entre éditeurs, écrivains et férus de lecture, il se veut également l’occasion de valoriser le livre national et de débattre des enjeux de l’édition en Algérie.
Le commissaire du Salon, M. Ahmed Madi, a souligné en marge de la conférence de presse  tenue mardi, à la Safex d’Alger, que toutes les mesures on été prises pour un meilleur déroulement du Salon : « il n’y aura pas de censure, tous les éditeurs ont la liberté d’exposer autant de livres que possible, notre objectif est de faciliter la tâche du visiteur et de l’exposant». Il ajoute que la date de la tenue du Salon a été étudiée et choisie pour encourager le grand public du fait qu’il s’agit de la période de vacances d’hiver. L’interlocuteur est revenu aussi sur l’absence de certaines maisons d’éditions : «Nous avons contacté toutes les maisons d’éditions ayant participé au 18e Salon international du livre d’Alger (Sila), ils étaient plus de 340, hélas la plupart n’ont pas répondu présent». Pour ce qui est du nombre des participants, M. Ahmed Madi indique que «Le Syndicat national des éditeurs du livre comporte plus de 170 éditeurs, pas moins de 100 vont prendre part à cette 11e édition, les autres exposent dans d’autres salons à Bechar et Biskra ».
Le conférencier a signalé dans le même contexte, l’impact des Salons nationaux du livre, et l’intérêt que portent les éditeurs à de tels événements : «Nous avons organisé l’année dernière un Salon national du livre à Oran après 17 ans d’absence, 128 éditeurs y ont participé. Durant la prochaine édition qui se tiendra du 13 au 23 février 2014, ils seront plus de 200 éditeurs à vouloir participer». Parmi les nouveautés de ce Salon, des conférences et des débats, avec notamment la participation d’anciens ministres, d’experts, des responsables et des figures de proue de la révolution algérienne qui débattront sur des thématiques différentes, entre autres, la restauration de la mémoire historique, l’exportation du livre algérien entre réalité et défis, les enjeux de l’investissement économique du livre et un débat sur l’information et la critique littéraire. «Aux précédentes éditions, le salon était un endroit où des livres s’achètent et se vendent. Cette fois-ci, on a changé de stratégie, des conférences et des débats seront organisés avec notamment divers activités culturelles et ludiques, afin que le Salon soit un espace de partage et d’échange d’idées», a soutenu le commissaire du festival. Il est à noter que le Salon national du livre consacre cette édition aux enfants, avec l’édition d’une centaine d’ouvrages pour enfants, mais surtout, à travers des spectacles ludiques et des tombolas qui leur seront consacrés tous les jours de 15h à 16h, avec la participation des comédiens et clowns. Le Salon rendra hommage à deux personnalités algériennes, l’historien Abou El-Kacem Saâdallah qui vient de nous quitter et l’écrivain d’expression arabe Mohamed Salah Seddik. Des soirées poétiques font aussi partie du programme.
 Kader Bentounes
 

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions