samedi 22 septembre 2018 11:07:58

40e session du Conseil des ministres des affaires étrangères de l’OCI, M. Bouguerra : « L’Algérie exhorte les pays de l’OCI à agir pour enrayer l’impact désastreux de l’occupation israélienne »

L'Algérie a appelé hier à Conakry, par la voix de son ministre délégué chargé des Affaires maghrébines et africaines, Madjid Bouguerra, les pays membres de l'Organisation de la coopération islamique (OCI) à une meilleure coordination pour "enrayer l'impact désastreux" de la politique d'occupation israélienne à Al-Qods occupée.

PUBLIE LE : 11-12-2013 | 0:00
D.R

L'Algérie a appelé hier à Conakry, par la voix  de son ministre délégué chargé des Affaires maghrébines et africaines, Madjid  Bouguerra, les pays membres de l'Organisation de la coopération islamique (OCI)  à une meilleure coordination pour "enrayer l'impact désastreux" de la politique d'occupation israélienne à Al-Qods occupée.          
"L'Algérie saisit cette séance spéciale d'Al-Qods pour exhorter notre Organisation et ses Etats membres à améliorer la coordination, l'efficience et l'efficacité des efforts communs afin d'enrayer l'impact désastreux de la politique d'occupation israélienne sur la ville sainte et les habitants palestiniens", a indiqué M. Bouguerra dans une intervention à la 40e session du Conseil des ministres des Affaires étrangères de l'OCI.          
"Je voudrais vous présenter toute la reconnaissance de la délégation algérienne pour l'organisation de cette séance spéciale sur Al-Qods et je saisis cette occasion pour exprimer notre appréciation au secrétaire général de l'OCI pour son rapport informatif et exhaustif ainsi qu'au ministre des Affaires étrangères de la Palestine pour son plaidoyer émouvant sur la ville sainte d'Al-Qods",  a-t-il souligné.          
Pour le ministre délégué, "l'importance d'un examen régulier de cette question primordiale pour l'OCI qui a présidé à sa création en 1969, suite à l'incendie de la mosquée d'Al-Aqsa, contribue à maintenir vivace notre engagement collectif d'œuvrer à la préservation de la ville d'Al-Qods et de ses habitants des affres de la politique d'agression et de judaïsation de l'occupant israélien".          
"En effet, nul ne peut tolérer la situation inacceptable découlant de mesures programmées destinées à effacer le patrimoine culturel palestinien qu'attestent les atteintes permanentes contre la vocation de la mosquée Al-Aqsa, ainsi que les exactions, expropriations et expulsions exercées contre la population palestinienne", a-t-il ajouté.    A ce titre, l'Algérie a proposé des actions concrètes visant "l'application effective du plan stratégique de développement d'Al-Qods et un financement hors contributions volontaires qui pourrait être prévu sur la base de quotes-parts des Etats membres au budget de l'OCI."           
Le secrétariat "pourrait préparer un état actualisé qui servira de valeur indicative pour déterminer la contribution de chaque Etat sur une période de trois ans, qui est la durée du plan stratégique, et le cas échéant, sur une période plus longue."          
L'Algérie a proposé également le "lancement d'une campagne de sensibilisation  en direction de l'opinion publique internationale, des gouvernements occidentaux et des ONG, sur la politique de judaïsation de la Ville sainte, préjudiciable  à son patrimoine cultuel historique, ainsi qu'aux droits de ses habitants palestiniens".           
Cette campagne "mettra également en exergue la contradiction flagrante de la politique poursuivie par l'occupant israélien avec la solution des deux Etats, appuyée par la communauté internationale, où Al Qods-Est est prévue comme capitale du futur Etat palestinien".          
L'Algérie a suggéré, par la même occasion, la désignation d'une délégation ministérielle de l'OCI, composée, entre autres, du secrétaire général de l'OCI et du ministre des Affaires étrangères de l'Etat de la Palestine, pour se rendre auprès des principaux pays partenaires de l'UE, de la Commission à Bruxelles, aux Etats-Unis et auprès de l'ONU, notamment l'UNESCO, pour obtenir un engagement international destiné à mettre fin aux pratiques israéliennes contre la ville sainte et ses habitants", a conclu le ministre délégué dans son intervention.

 

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions