mardi 10 dcembre 2019 16:12:46

Décès de Mandela : M. Ould Khelifa signe le registre de condoléances au nom du Président de la République

M. Lamamra souhaite que l'œuvre de Mandela continue à "inspirer" l'Afrique

PUBLIE LE : 09-12-2013 | 0:00
D.R

Le président de l'Assemblée populaire nationale (APN),  Mohamed Larbi Ould Khelifa a signé hier, à l'Ambassade d'Afrique du sud à Alger, le registre de condoléances au nom du président de la République, Abdelaziz  Bouteflika, suite au décès du leader et ancien président Nelson Mandela. M. Ould Khelifa était accompagné du Premier ministre, Abdelmalek  Sellal, du ministre des Affaires étrangères, Ramtane Lamamra et du général de  corps d'armée, Ahmed Gaid Salah, chef d'état-major de l'ANP, vice-ministre  de la Défense nationale. M. Ould Khelifa et la délégation qui l'accompagnait ont observé une minute de silence à la mémoire de "l'ami fidèle de l'Algérie qui a consacré  sa vie à défendre la dignité de son peuple, son indépendance et sa libération  de la discrimination raciale, pour être ainsi un exemple concret de défense des droits de l'homme", comme l'a écrit le président de la chambre basse du  parlement dans son message de condoléances. "L'Algérie a appris avec une profonde affliction le décès de son ami  fidèle, l'ancien président Nelson Mandela", "dont la précieuse contribution  à la réalisation de la réconciliation nationale entre les enfants de son peuple  lui a valu le respect et la reconnaissance de tous les peuples épris de paix", lit-on encore dans le message de condoléances. Le président Mandela "demeurera présent dans le coeur des enfants de l'Algérie qu'il considérait comme sa deuxième patrie et dans la mémoire collective  africaine et restera une source d'inspiration pour les générations futures",  a estimé M. Ould Khelifa. "Tout en s'inclinant, en cette douloureuse circonstance, à la mémoire  du defunt, nous partageons la peine du peuple sud africain frère et exprimons à la famille du défunt, au nom du président de la République, Abdelaziz Bouteflika  et des institutions de l'Etat algérien, nos sincères condoléances et notre profonde  compassion", a conclu M. Ould Khelifa dans son message de condoléances.

---------------------------

M. Lamamra souhaite que l'œuvre de Mandela continue à "inspirer" l'Afrique
Le ministre des Affaires étrangères, Ramtane Lamamra, a exprimé, hier, à Alger, son souhait de voir l'œuvre du leader sud-africain,  Nelson Mandela, décédé jeudi dernier, puisse continuer à "inspirer" l'Afrique pour la  promotion de la paix sur le continent.          
"Puisse l'œuvre de Mandela continuer à nous inspirer pour promouvoir la paix, la réconciliation et l'action solidaire entre les Africains", a déclaré M. Lamamra à l'occasion de la réunion de haut niveau sur la paix et la sécurité  en Afrique.                  
Il a indiqué que Nelson Mandela avait incarné "si fortement, si puissamment" cette indispensable œuvre de réconciliation de l'humanité avec elle-même, en symbolisant la lutte contre l'apartheid.          
Ce leader africain avait réussi à "bâtir le pays arc-en-ciel qu'il a voulu pour son peuple, en devenant le premier président démocratiquement élu d'une nation sud-africaine souveraine et pluraliste".          
Il a rappelé son engagement dans une série de médiations à l'échelle  du continent africain, ce qu'il lui avait valu le prix Nobel de la paix.          
"Nelson Mandela a incarné au plus haut point les vertus du continent,  les valeurs humanistes les plus élevées et les idéaux du panafricanisme les plus vivaces dans la conscience collective de chacun d'entre nous", a ajouté  M. Lamamra, faisant remarquer qu'avec la mort de Mandela, l'Algérie a perdu "un des siens".           
"Chacun sait également qu'il est devenu une partie intégrante de notre propre histoire, de notre lutte de Libération nationale et les déclarations publiques de Mandela sont là pour l'attester", a soutenu le ministre.           
M. Lamamra a rappelé que ce dernier avait déclaré, à plusieurs reprises, que c'était l'Armée de libération nationale (ALN) qui avait fait de lui un  "Homme", ajoutant que l'Armée de libération nationale et le peuple algérien  ont été une "source d'inspiration" pour la lutte de l'ANC (Congrès national africain)".          
Le ministre a également rappelé que lors de la 29e session de l'Assemblée générale de l'ONU, dont la présidence était assurée par l'Algérie en la personne de M. Abdelaziz Bouteflika, alors ministre des Affaires étrangères, le régime d'apartheid a été suspendu et l'ANC s'est vu confier la qualité d'observateur auprès de l'ONU.           
A noter que l'ouverture de la réunion de haut niveau sur la paix et la sécurité en Afrique a été marquée par l'observation d'une minute de silence en hommage à Nelson Mandela.

---------------------------

Funérailles de Madiba  
53 chefs d'Etat et de gouvernement ont confirmé leur présence   
Cinquante-trois chefs d'Etat et de gouvernement ont confirmé qu'ils se rendraient en Afrique du Sud pour les funérailles de  Nelson Mandela, a annoncé hier la ministre des Affaires étrangères, Maite Nkoana-Mashabane.          
Le Président américain, Barack Obama, la Brésilienne, Dilma Roussef, et le Français, François Hollande, participeront notamment aux hommages en mémoire  du héros de la lutte anti-apartheid et de la réconciliation nationale.          
Le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon sera également présent.          
Les premiers dignitaires étrangers sont attendus dès dimanche, a précisé le ministre à la présidence, Collins Chabane.  Outre les responsables en exercice, d'anciens chefs d'Etat feront le voyage : les Américains Jimmy Carter, George W. Bush et Bill Clinton, le Français Nicolas Sarkozy, le Brésilien Lula...    D'autres personnalités comme le Prince Charles, l'ancien secrétaire général de l'ONU, Kofi Annan, le musicien Peter Gabriel, l'entrepreneur Richard Branson sont aussi annoncés.  Le Premier Ministre britannique, David Cameron, a annoncé qu'il se rendrait en Afrique du Sud mardi pour la cérémonie officielle en hommage à Nelson Mandela, alors que le prince Charles représentera la famille royale aux obsèques de l'ancien  leader sud-africain le dimanche 15 décembre.          
La cérémonie nationale à la mémoire de Mandela aura lieu mardi au stade de Soccer City, d'une capacité de 94.000 personnes, dans le township de Soweto, en banlieue de Johannesbourg, la dépouille de Nelson Mandela sera ensuite acheminée  en procession dans la capitale Pretoria mercredi, jeudi et vendredi.            
Nelson Mandela, décédé jeudi à 95 ans, sera inhumé dans son village natal de Qunu (sud) le 15 décembre.          
Sa mort a provoqué une vive émotion à travers le monde. Plusieurs dirigeants ayant salué son "combat contre le racisme et en faveur de la démocratie."
APS

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions