mardi 18 septembre 2018 15:41:09

Algérie – Grande-Bretagne : La réouverture du British Council aura lieu en septembre 2014

«La réouverture du British Council aura lieu en septembre 2014, ce qui permettra d'offrir des cours d’anglais au grand public algérien», a annoncé, jeudi, l’ambassadeur du Royaume-Uni en Algérie, Son Excellence Martyn Keith Roper, au siège de la représentation britannique, qui a précisé que lors de sa rencontre, la veille, mercredi, avec les représentants du ministère des Affaires étrangères, «les deux parties se sont mises d’accord pour avancer sitôt que possible cette réouverture».

PUBLIE LE : 07-12-2013 | 0:00
Ph : Louiza

«La réouverture du British Council aura lieu en septembre 2014, ce qui permettra d'offrir des cours d’anglais au grand public algérien», a annoncé, jeudi, l’ambassadeur du Royaume-Uni en Algérie, Son Excellence Martyn Keith Roper, au siège de la représentation britannique, qui a précisé que lors de sa rencontre, la veille, mercredi, avec les représentants du ministère des Affaires étrangères, «les deux parties se sont mises d’accord pour avancer sitôt que possible cette réouverture».
Lors d'un point de presse co-animé avec MM. Adrian Chadwick et Martin Daltry, respectivement directeur régional du British Council pour le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord, et directeur du British Council à Alger, M. Roper a précisé que «la présence du directeur régional du British Council pour le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord témoigne de l’importance accordée par le gouvernement britannique à cette institution internationale du Royaume-Uni en Algérie en matière de partenariat, et notamment dans la formation en langue anglaise et son élargissement au niveau du secteur de l’enseignement supérieur».
Tout en saluant le rôle du nouveau directeur de British Council qui «redoublera d’efforts pour promouvoir les liens entre cette institution et l’Algérie», M. Roper a précisé que «dans les années à venir, le British Council restera un partenaire incontournable pour l’Algérie». Et d’ajouter que le Royaume- Uni est «déterminé» à soutenir les efforts du gouvernement algérien visant «à développer les compétences de sa population jeune en langue anglaise».  
Le représentant de la diplomatie britannique en Algérie n’a pas omis d’évoquer «les nombreux projets» déjà lancés avec le ministère de l’Éducation nationale dans le cadre de la formation des inspecteurs et des enseignants formateurs au niveau du secteur, et des entreprises nationales pour la maîtrise des techniques de la langue des affaires.  
Il a précisé, à ce propos, que ces projets-pilotes cofinancés par les deux pays concernent la formation des enseignants algériens, y compris à travers des séjours d'immersion linguistique au Royaume-Uni.

Un programme de formation au profit de 8.000 professeurs du cycle secondaire  
 
 Il a indiqué, par ailleurs, que pour l’année 2014, le secteur de l’enseignement supérieur restera « un domaine très important pour nos deux pays», et ce avec la visite officielle en Algérie, en janvier prochain, du ministre britannique chargé du secteur. Considéré comme «un pas important» pour l’année 2014, M. Roper a précisé que l’un des objectifs visés par ce partenariat consiste en «l’accueil au Royaume-Uni d’enseignants algériens pour la préparation de leur thèse de doctorat au niveau des universités britanniques». Revenant sur l’objet de sa visite en Algérie, le directeur régional du British Council, M. Chadwick, a souligné qu’au cours de son séjour de quatre jours dans le pays, «il a été question du développement des programmes d’anglais et d’éducation du British Council». Tout en insistant sur sa rencontre avec le ministre de l’Éducation nationale, Abdelatif Baba Ahmed, le conférencier a indiqué que cette réunion a porté sur «la nouvelle coopération entre le centre du British Council et le ministère de l’Éducation nationale, pour renforcer l’enseignement et l’apprentissage de la langue anglaise aux lycées co-financée par des institutions, telles que Hess, et qui s’appuie sur l’actuelle coopération réussie au niveau des CEM avec le soutien d’Anadarko».
Il a précisé en outre que ce programme de formation en direction d’enseignants et d’inspecteurs d’Anglais du cycle secondaire sera lancé très prochainement en Algérie. Celui-ci s’adresse à quelque 8.000 professeurs algériens relevant des deux secteurs  public et privé et est similaire à celui inauguré en 2008 au profit des enseignants et inspecteurs du cycle moyen. M. Chadwick n’a pas omis d’évoquer également les plans d’une nouvelle initiative du British Council appelée «Lire pour s’amuser», destinée aux écoles primaires, avec le soutien de HSBC.
 
Élargir la formation à l’enseignement supérieur
Tout en exprimant sa satisfaction quant à «cette coopération éducatif et culturelle», à la demande «importante» des Algériens pour les programmes de British Council, et en particulier pour la langue anglaise, M. Chadwick a relevé  l’importance du partenariat avec l’Algérie, dans la formation des enseignants et des inspecteurs de langue anglaise, encadrés en Algérie, grâce à un programme piloté par l’institution gouvernementale britannique de promotion de la langue anglaise.  
Le responsable qui s’est montré très «enthousiaste» quant à l’élargissement du programme de formation au secteur de l’enseignement supérieur avec le développement de la coopération en matière de langue anglaise dans les universités et le plus large échange avec les universités du Royaume-Uni a précisé que le développement de l’enseignement et de l’apprentissage de la langue anglaise en Algérie est «la première priorité» du British Council.
Prenant la parole à son tour, le directeur du British Council à Alger, M. Daltry, a évoqué les progrès réalisés en Algérie durant ces dernières années, sans omettre de présenter les projets à venir. Un avenir axé sur les jeunes et leur développement. «L’Algérie étant un pays de jeunes, nous nous concentrerons sur ces derniers. Beaucoup de programmes leur sont dédiés», a encore déclaré Martin Daltry.  En effet, le British Council prévoit de renforcer son travail avec les établissements scolaires des différents cycles d’enseignement, les universités et le secteur de la culture et des arts. «La nouveauté de l’année prochaine sera le programme adapté aux jeunes lycéens qui pourront suivre des cours et des formations en langue anglaise partout sur le territoire national», a-t-il expliqué. Ceci, outre l’engagement de renforcer l’enseignement et l’apprentissage de la langue anglaise en Algérie, avec la reprise des activités du British Council en 2014. Répondant à une question liée au nombre de personnes formées dans le cadre du programme d’enseignement de la langue anglaise, le conférencier a précisé que depuis 2007, il a été procédé à la formation de 3.000 enseignants du cycle moyen, alors que 87 inspecteurs algériens de langue anglaise ont bénéficié d’une session de perfectionnement en Grande-Bretagne en 2013. Il a précisé qu’en septembre dernier, a été organisée une assemblée générale des inspecteurs à Blida pour la formation de ces derniers.
Le conférencier a indiqué que pour la semaine prochaine et en partenariat avec le ministère de l’Éducation nationale et en présence des inspecteurs formés, il a été programmé le lancement d’ateliers de formation, dans le cadre de la formation régionale, au niveau des quatre coins du pays, à savoir Tlemcen, Sétif, Ghardaïa et Boumerdès. «Cette rencontre relève de la programmation prochaine de la formation en langue anglaise», précise-t-il. Et d’ajouter : «Nous sommes en train de répondre aux besoins du ministère de l’Éducation nationale, en travaillant avec les établissements d’enseignement moyen et en essayant de toucher l’ensemble des 48 wilayas, afin de voir l’effet réel donné par cette formation et d’évaluer les résultats obtenus dans ce cadre.»
Le conférencier n’a pas manqué de mettre en exergue le processus de formation similaire engagé actuellement en direction du cycle secondaire et dont «l’objectif visé demeure l’amélioration de la qualité d’enseignement de la langue anglaise», a-t-il conclu.
Sarah Sofi

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions