lundi 23 septembre 2019 07:49:26

A la veille de la 9e conférence ministérielle de l’OMC : Benbada participe à plusieurs réunions

La délégation algérienne conduite par M. Mustapha Benbada a pris part, hier, à la réunion des ministres africains du Commerce, à l’issue de laquelle les ministres ont réaffirmé leurs préoccupations à travers la déclaration d’Addis-Abeba sur les questions de l’OMC ( octobre 2013).

PUBLIE LE : 02-12-2013 | 23:00

La  délégation algérienne conduite par M. Mustapha Benbada a pris part, hier, à la réunion des ministres africains du Commerce, à l’issue de laquelle les ministres ont réaffirmé leurs préoccupations à travers la déclaration d’Addis-Abeba sur les questions de l’OMC ( octobre 2013). Au titre de cette déclaration l’Algérie, en sa qualité de point focal des pays africains accédants, a plaidé pour un processus simple et transparent avec des critères préétablis. Les ministres africains ont, également, exhorté les pays membres de l’OMC pour que les engagements des pays accédants soient en cohérence avec leurs niveaux de développement conformément au principe du traitement spécial et différencié. A l’occasion de la réunion des ministres des pays en développement, M. Benbada a renouvelé des recommandations similaires à celles présentées au Groupe africain et a, également, lancé un appel aux membres de l’OMC pour qu’une assistance substantielle leur soit accordée aussi bien pendant le processus d’accession que pour l’après accession. Cette proposition, adoptée à l’unanimité, a été intégrée dans la déclaration des ministres des pays en développement. Lors de la réunion qui a regroupé les pays membres de l’Organisation de la Coopération islamique, M. Benbada a salué le rôle important de la Banque islamique de Développement (BID) dans les domaines du financement du commerce entre les pays membres, du renforcement des capacités et en particulier pour l’assistance technique en faveur des pays accédants. Pour sa part, le président de la BID a réitéré l’engagement de son institution à poursuivre ses efforts au profit de l’ensemble de ses membres. Au cours de la réunion des ministres arabes du Commerce, le ministre a rappelé les recommandations déjà soumises par l’Algerie au titre des processus d’accession comme il a partagé les préoccupations actuelles des pays arabes portant notamment sur l’absence de critères pour l’obtention du statut d’observateur des organisations internationales au sein de l’OMC. Les ministres arabes ont estimé que la reconnaissance de la langue arabe en tant que langue officielle de l’OMC ne peut que contribuer à la promotion du système commercial multilatéral.

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions