mardi 12 novembre 2019 13:07:13

Le ministre de la Communication depuis Constantine : « La loi sur l’audiovisuel incessamment devant le Parlement »

« M. Abdelaziz Bouteflika est une école qui a permis aux diplomates algériens d’apprendre le métier »

PUBLIE LE : 02-12-2013 | 0:00
D.R

Le Président de la République, M. Abdelaziz Bouteflika, est une école en matière de diplomatie, et a permis aux diplomates algériens d'apprendre ce métier, a déclaré, samedi, le ministre de la Communication, M. Abdelkader Messahel, sur les ondes de la radio régionale de Constantine dont il a inspecté les locaux.

M. Messahel, honoré dans la matinée par le quotidien An Nasr  pour ses apports dans le domaine diplomatique africain, notamment, a ajouté  qu'il appartenait lui-même "à l’école de Bouteflika" et qu'il avait eu "de la chance", à l'instar de plusieurs de ses collègues, d'apprendre "les ficelles" de ce métier auprès du Président de la République. Accumulant 43 ans d'expérience dans la diplomatie, M. Messahel a souligné que c'est M. Abdelaziz Bouteflika qui a "appris aux diplomates algériens l'art d'analyser et de négocier les situations". M. Messahel, qui s’est dit honoré par ce signe de reconnaissance du quotidien An Nasr qui a célébré samedi son cinquantenaire, a souligné qu'il était avant tout "un fils de la communication" et qu'(il) œuvrerait pour l'amélioration du service public assuré par la presse algérienne". Le ministre a également fait part de l'importance des chaînes de radio émettant sur tout le territoire national dans la transmission de l'information et le travail de proximité, "qui en font un précieux trait d'union entre l'État et les citoyens".  Au cours de sa visite de travail dans la wilaya de Constantine, M. Messahel s'est également rendu aux sièges de la station régionale de l'établissement  public de télévision, de la Société d’impression de l'Est (SIE) et de l'Agence  nationale d'édition et de publicité (ANEP). Le ministre de la communication avait assisté, à son arrivée à Constantine, au forum du journal An Nasr organisé dans une nouvelle salle aménagée au siège de ce quotidien, avant de présider, au palais de la Culture Malek-Haddad, une cérémonie organisée à l'occasion de la célébration du cinquantième anniversaire  de ce journal.

« Les acquis de la bonne gouvernance du Président Bouteflika sont des faits nécessitant que l’on s’y attarde »
Le ministre de la Communication, M. Abdelkader Messahel, a indiqué, samedi à Constantine, que les "acquis de la bonne gouvernance du Président de la République, M. Abdelaziz Bouteflika, constituent des faits qui nécessitent que l’on s’y attarde". M. Messahel qui intervenait en fin d’après-midi sur les ondes de la radio régionale de Constantine a ajouté qu’il était aujourd’hui "important de faire un état des lieux et de comparer l’Algérie qui souffrait du terrorisme à l’Algérie qui vit aujourd’hui dans la stabilité, grâce à la concorde civile  et la réconciliation nationale" initiées par le Chef de l’État. L’Algérie, qui a relevé le défi de la stabilité grâce à la gouvernance du Président Bouteflika et à l’Armée nationale populaire, a "franchi des pas importants dans sa marche de développement multisectoriel", a encore souligné le ministre qui a appelé les médias nationaux à "valoriser ces acquis auprès des citoyens". Rappelant le nombre important de chaînes de radio émettant en Algérie,  M. Messahel a affirmé que le rôle de la radio est avant tout d’être "au service du citoyen en lui transmettant des informations précises et crédibles".  Le ministre a par ailleurs appelé les journalistes à faire de l’information, un "fait sacré" et de commenter librement afin "d’atteindre un niveau de  service public à la hauteur des attentes des citoyens".  

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions