samedi 04 avril 2020 03:52:22

Intempéries , Bordj Bou Arreridj : Disponibilité de gaz butane

La température a sensiblement baissé ces derniers jours dans la wilaya de Bordj Bou-Arréridj. Le thermomètre qui est descendu à moins dix degrés centigrades a obligé les citoyens à allumer leurs appareils de chauffage.

PUBLIE LE : 01-12-2013 | 0:00
D.R

La température a sensiblement baissé ces derniers jours dans la wilaya de Bordj Bou-Arréridj. Le thermomètre qui est descendu à moins dix degrés centigrades a obligé les citoyens à allumer leurs appareils de chauffage.

Pour la majorité de la population le problème d’approvisionnement en gaz  naturel ne se pose pas puisque la wilaya est raccordée à 75 % au réseau national de distribution de gaz. Alors que pour les populations non encore raccordées au réseau gaz naturel et qui habitent généralement dans des zones reculées, toutes les dispositions ont été prises pour les pourvoir en quantités suffisantes de bonbonnes de gaz. Le centre enfûteur de la wilaya  situé au chef lieu est passé cette semaine au système de deux équipes. Ce qui lui permet de produire 7.000 bouteilles par jour. Notons que les capacités du centre qui dépend de la société Naftal est de 3.500 bouteilles par jour. Ce qui lui a permis de faire face à la demande qui a atteint la journée du lundi dernier 6.200 unités.
Pour la période hivernale qui va du mois d’octobre à mars, l’établissement devra mettre sur le marché 113.000 bouteilles soit une augmentation de 8 % par rapport à l’année dernière où 10.453 unités sont sorties du centre.
Pour éviter une rupture des stocks, les responsables du centre ont non seulement augmenté leurs moyens de ravitaillement avec la mobilisation de 7 tracteurs et leurs capacités de stockage avec l’utilisation de 3 cigares d’une contenance de 150 tonnes. Mais ils ont aussi acquis 19.000 bouteilles supplémentaires. Ce qui offre la possibilité de répondre à toute hausse de la demande.
Il faut reconnaître que l’autoroute Est-Ouest a facilité le ravitaillement effectué à partir de la station de la commune d’El Khroub située dans la wilaya de Constantine .
Naturellement la contrainte qui revient chaque année est l’isolement pour cause de neige de beaucoup de localités empêchant ainsi les camions d’arriver à destination. Ce qui a amené les mêmes responsables à lancer un appel à travers la presse pour remplir leurs bouteilles et ne pas attendre la dégradation de la température pour le faire. Les APC qui ne disposent pas de points de vente du produit ont été invitées également à aménager des aires de stockage pour faciliter la tâche aux citoyens qui peuvent se servir directement à partir des camions. Les spéculateurs ne pourront plus profiter de leur détresse pour s’enrichir. Ce sont 6 véhicules d’une capacité de 210 bouteilles chacun qui sont chargés de la vente en plus de la livraison des 39 points de vente qui dépendent de Naftal. Bien sûr, les gérants des 22 autres ont leurs propres moyens pour le faire.
Toutes ces dispositions devront aider à la disparition des images négatives des années passées, notamment en 2010 et 2011 où des chaînes interminables ont été constatées au niveau des  points de vente. Le prix de la bouteille a connu une hausse à cause des spéculateurs.
Mais depuis, plusieurs localités sont raccordées en gaz naturel. Cette année celles d’El Hamma et Tobou de la commune d’El Ksour et Biata et Krouma d’El Hamadia ont été touchées par la mise en service du réseau de gaz. Le programme continue et il est prévu que plusieurs localités inscrites, pourront en bénéficier en 2014. La priorité est accordée aux chefs-lieux de communes qui n’ont pas eu droit à cette opération, il s’agit de Bendaoud, El Maien, El Kolla, Harraza et Bendaoud au relief particulièrement accidenté.

Le danger des gaz brûlés
Mais le gaz qui procure la chaleur protectrice contre le froid, peut malheureusement être mortel, si les appareils sont défecteux ou l’installation est mal faite. Le phénomène prend de l’ampleur dans la wilaya, cette année les services de la Protection civile ont effectué pas moins de 54 interventions. Ils ont sauvé 75 personnes d’une mort certaine. Mais 5 autres ont péri à cause de l’inhalation du gaz toxique.
L’année dernière les interventions ont été de l’ordre 59. L’augmentation importante sur ce plan pourrait être suivie pour les deux autres puisque 2013 n’est pas encore terminée.
Ce qui a poussé les mêmes services à lancer une campagne de sensibilisation contre les risques d’intoxication au monoxyde de carbone. Les citoyens des chefs lieu de dairas qui ont  rencontré les officiers et agents de la protection chargés de l’opération ont été informés de la nécessité du respect des normes de sécurité tant dans l’achat des appareils que dans leurs installation. L’aération des pièces a été au centre des discussions qui ont permis de rappeler le danger de l’absence de refoulement des gaz brûlés ainsi que le risque de la mise en place des chauffe bain dans les salles d’eau.
Pas plus tard que mardi deux femmes ont échappé à la mort après avoir utilisé un appareil défectueux. Des dépliants contenant des consignes ont été distribués à l’occasion de la manifestation qui a eu lieu du 3 au 10 du mois de novembre. Ce qui ne veut pas dire que le travail est terminé. Les services de la Protection civile restent mobilisés tout comme ceux de Naftal pour la même période même si les objectifs sont différents. Aux citoyens de les aider pour que les deux opérations réussissent.
F. Daoud
 

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions