mercredi 21 novembre 2018 09:47:35

Langue tamazight : Plaidoyer à Ghardaïa pour la mise en place d’une institution académique

La mise en place d’une institution académique, dotée d’une autorité scientifique de la langue tamazight, a été vivement recommandée, hier, à Ghardaïa, à l’issue d’un colloque consacré à la thématique de néologie, les corpus informatisés et les processus d’élaboration des langues de moindre diffusion.

PUBLIE LE : 01-12-2013 | 0:00

La mise en place d’une institution académique, dotée d’une autorité scientifique de la langue tamazight, a été vivement recommandée, hier, à Ghardaïa, à l’issue d’un colloque consacré à la thématique de néologie, les corpus informatisés et les processus d’élaboration des langues de moindre diffusion.  
Les participants ont préconisé la conception et l’élaboration de dictionnaires  scientifiques et scolaires en langue tamazight, la gestion de la variation lexicale, les aspects iconiques ainsi que la grammaire amazighe. Le décuplement des unités de recherches dans différentes régions du  pays au parlé tamazight a été également prôné lors de la rencontre, afin d’enrichir à partir du terrain le lexique linguistique et d’engager une réflexion scientifique sur l’importance d’asseoir une méthodologie en vue de promouvoir  le tamazight. Organisé par le Centre national pédagogique pour l’enseignement de tamazight (CNPET), en collaboration avec le ministère de l’Education nationale, le colloque a réuni une pléiade de professeurs, linguistes et chercheurs universitaires algériens et étrangers qui ont examiné l’état des lieux, les contraintes pédagogiques et les moyens de promotion de l’enseignement de la langue tamazight. Ce colloque constitue un espace de dialogue et d’échange scientifique d’expérience en matière de préservation et de promotion des langues de moindre  diffusion, a souligné M. Abderrezak Dourari, directeur du CNPET, précisant que cette rencontre vise à trouver les moyens et méthodes scientifiques susceptibles de promouvoir la langue tamazight sur tous les plans, en tenant compte de l’évolution  scientifique et technique.
Cette rencontre « permet à nos enseignants et professeurs algériens d’acquérir les méthodologies pour décupler les capacités de production dans le domaine de la langue permettant de confectionner un dictionnaire scolaire  et scientifique selon les normes universelles », a-t-il fait savoir.

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions