samedi 22 septembre 2018 05:23:24

38e anniversaire de la création de l'Assemblée nationale sahraouie

Le président Abdelaziz : «Le peuple sahraoui est déterminé à arracher la victoire»

PUBLIE LE : 30-11-2013 | 0:00
D.R

Le président de la République arabe sahraouie démocratique (RASD), Mohamed Abdelaziz, a affirmé jeudi au camp des réfugiés Boudjedour que le peuple sahraoui «est déterminé à arracher la victoire et à renforcer sa résistance pacifique jusqu'au recouvrement de sa souveraineté sur son territoire national».

Dans une allocution à l'occasion de la célébration du 38e anniversaire de la création de l'Assemblée nationale sahraouie, le président sahraoui a rappelé "les victoires et les réalisations accomplies par le peuple sahraoui en 40 années de lutte noble et heroique et qui ont fait franchir à la cause nationale sahraouie de grands pas vers des perspectives prometteuses sur la scène politique et médiatique internationale". M. Mohamed Abdelaziz a salué "le rôle important de l'institution législative sahraouie dans l'édification de l"Etat sahraoui, rappelant que "la célébration du 38e anniversaire de sa création coïncide avec la célébration par le peuple sahraoui du 40e anniversaire de la fondation du front Polisario et du déclenchement de sa lutte armée pour la liberté et l'indépendance". "En saluant les membres de l'Assemblée nationale sahraouie, nous tenons à mettre en exergue un événement majeur dans l'histoire des révolutions de libération où le peuple sahraoui, dirigé par le Front Polisario, a pu, dans sa lutte contre la présence coloniale au prix de sacrifices et de souffrances, consacrer l'expérience sahraouie dans l'instauration des bases démocratiques, notamment l'institution législative et la participation active et accrue de la femme sahraouie", a-t-il ajouté. Le président sahraoui s'est dit "fier des réalisations de l'Assemblée nationale sahraouie depuis sa création dans un contexte marqué, a-t-il dit, par la réalité de la lutte menée par le peuple sahraoui contre le colonialisme marocain abject". Les réalisations et les mutations nécessaires "ne sauraient faire oublier aux Sahraouis que la bataille du parachèvement de la souveraineté nationale se poursuit et que les Sahraouis sont avant tout des militants et des militantes dévoués à la cause nationale sahraouie", a affirmé le président sahraoui. Celui-ci a appelé tous les Sahraouis à renforcer ces acquis à travers davantage de lutte et de résistance et à renforcer les institutions nationales pour leur permettre aujourd'hui d'accomplir pleinement leur rôle durant la guerre de libération et d'être prêtes, demain, à parachever l'édification de l'état sahraoui indépendant. Dans son allocution, M. Mohamed Abdelaziz a indiqué que les Sahraouis des territoires occupés qui sont "attachés à cette conviction nationale veillent à donner quotidiennement une leçon de courage et de défense des principes et des droits nationaux sacrés". Il a, par ailleurs, appelé à "saluer et à se solidariser avec les héros de l'Intifadha ainsi qu'avec les détenus politiques sahraouis qui croupissent dans les geôles de l'occupant marocain et leurs familles".

Les parlementaires algériens réitèrent le soutien de l’Algérie au peuple sahraoui

Le chef de la délégation parlementaire algérienne et vice-président de l’APN, Abdelkader Abdellaoui, a réitéré, jeudi au camp de Boudjedour des réfugiés sahraouis, le soutien constant de l’Algérie à la cause sahraouie et au droit de son peuple à l’autodétermination. S’exprimant lors des festivités célébrant le 38e anniversaire de la création de l’Assemblée nationale sahraouie (ANS), M. Abdellaoui a mis l’accent sur la nécessaire poursuite du soutien au peuple sahraoui jusqu’au recouvrement de son indépendance et de sa souveraineté sur son territoire occupé par le Maroc, tout en dénonçant l’oppression qu'exercent les forces d'occupation marocaines contre les populations sahraouies dans les territoires occupés.
La participation d’une délégation parlementaire algérienne à la célébration du 38e anniversaire de la création de l’ANS "est une expression renouvelée de la solidarité avec le peuple sahraoui, et la réaffirmation de la poursuite de la coopération et de l’échange d’expériences entre les deux assemblées parlementaires", a-t-il ajouté. Le président de l’Assemblée nationale sahraouie, M. Khatri Addouh, a indiqué, de son côté, que le rôle des parlements est d’œuvrer à la concrétisation des aspirations des peuples et leur essor, insistant particulièrement, à cette occasion, sur "la responsabilité des instances parlementaires et le rôle attendu d’elles dans le développement des Nations et de leurs institutions".
Pour sa part, la présidente du groupe parlementaire de la fraternité et de l’amitié "Algérie-Sahara occidental", Mme Saida Ibrahim Bounab, a situé la visite de la délégation parlementaire algérienne dans le cadre du programme d’action de l’APN qui "consacre la poursuite du soutien à la cause sahraouie et œuvre à élargir la chaîne de solidarité avec cette cause dans différents pays du monde". Mme Bounab a ajouté que la principale tâche à laquelle s’attelle le groupe parlementaire vise l’impulsion de la diplomatie parlementaire, en tant que l’un des supports aidant à défendre la cause sahraouie dans les fora internationaux, y compris les instances onusiennes. Les festivités du 38ème anniversaire de la création de l’ANS ont eu lieu jeudi au camp de réfugiés de Boudjedour, en présence du président de la République sahraouie, Mohamed Abdelaziz, du président de l’ANS, et de hauts responsables sahraouis. Ont assisté à la célébration, outre la délégation parlementaire algérienne, des représentants de plusieurs pays dont le Mexique, les Etats-Unis d'Amérique et l'Espagne.
Le programme de célébration du 38e anniversaire de la création de l'ANS a comporté également la projection d'un documentaire sur l’Assemblée parlementaire sahraouie depuis sa création le 28 novembre 1975, la distribution d’une publication renfermant un historique de l’ANS et de ses activités, ainsi que l’organisation, dans les différents camps de réfugiés sahraouis, d’activités culturelles et de conférences.

Un contre-sommet début décembre à Paris pour protester contre la venue du roi du Maroc

Une dizaine de partis politiques français et d’associations dont "Survie et Sortir du colonialisme" ont décidé de "chahuter" le Sommet sur la Paix et la Sécurité en Afrique, prévu les 6 et 7 décembre à l’Elysée, en organisant un "Contre-sommet" pour contester la venue à Paris de "dictateurs africains dont le roi du Maroc". Initiée essentiellement par l'Association "Survie et Sortir du colonialisme", qui est membre observateur de la plate-forme Sahara occidental, la manifestation se déclinera sous deux évènements: un Tribunal citoyen, le mercredi 4 décembre, qui traitera la question du Sahara occidental avec la participation de Bachir Moutik, représentant en France de l’Association des familles des prisonniers disparus sahraouis, et un rassemblement de protestation, le lendemain, place de la République. Selon les organisateurs, le "Tribunal citoyen de la Françafrique" visera à établir un bilan de 50 ans de "françafrique et d’interventions françaises sur le sol africain". Le lendemain, un rassemblement inter-organisations est prévu place de la République pour dire que "la paix en Afrique ne doit pas se décider à l’Elysée avec des dictateurs". "Les organisateurs demanderont, à cette occasion, l’annulation du sommet, la fin du soutien diplomatique, économique, militaire, policier et des ventes d’armes aux régimes répressifs ainsi que la suppression des bases militaires françaises en Afrique", a appris jeudi l’APS auprès de l’un d’entre eux.
Selon le secrétaire du Comité pour le respect des libertés et droits Humains au Sahara occidental (Corelso), Jean-Paul Le Marec, le mouvement associatif de solidarité avec la lutte du peuple sahraoui est "directement concerné" par la manifestation puisque, a-t-il affirmé, le gouvernement français "continue de soutenir le Maroc qui poursuit sa politique de répression dans les territoires occupés, condamne des militants sahraouis à de très longues peines de prison et refuse la mise en œuvre  du référendum d'autodétermination".
 

Présentation d'un rapport
sur le pillage des ressources naturelles au Sahara Occidental


L'observatoire sahraoui des ressources naturelles présentera aujourd’hui un rapport intitulé "Les Sahraouis, un peuple pauvre dans un pays riche : comment les ressources naturelles du Sahara occidental sont pillées", rapporte l'agence de presse sahraoui (SPS).
Ce rapport lève le voile sur le pillage par le Maroc et les pays occidentaux des ressources maritimes sahraouies mettant en péril l'équilibre écologique et environnemental de la région, ajoute SPS citant le coordinateur de l'observatoire Ghali Zoubir. Le rapport dénonce également les différents modes de pillage adoptés aussi bien par le Maroc que par les sociétés étrangères travaillant dans les eaux territoriales du Sahara Occidental en violation de toutes les règles et sans tenir compte des retombées de la surexploitation.
Il cite par ailleurs les pays et les sociétés étrangères impliqués dans ce pillage. Le rapport revient en outre sur la violation par des dizaines de milliers de pêcheurs marocains des eaux territoriales du Sahara occidental mettant ces ressources à profit de leur pays. Le document présentera également des chiffres et des détails sur les modes et méthodes, les quantités pêchées, le nombre des travailleurs et une liste des sociétés marocaines et étrangères travaillant dans la région.

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions