Zakat : Clôture d’une session de formation de formateurs au profit des gestionnaires du fonds

Bouabdallah Ghlamallah, ministre des Affaires religieuses et du Wakf, a présidé, hier à Dar El-Imam de Mohammadia (Alger), la cérémonie de clôture d’une session de formation de formateurs au profit des gestionnaires du fonds de la zakat, assurée par l’organisme allemand de coopération GIZ, pendant la période du 24 au 27 novembre.
PUBLIE LE : 27-11-2013 | 23:00

Bouabdallah Ghlamallah, ministre des Affaires religieuses et du Wakf, a présidé, hier à Dar El-Imam de Mohammadia (Alger), la cérémonie de clôture d’une session de formation de formateurs au profit des gestionnaires du fonds de la zakat, assurée par l’organisme allemand de coopération GIZ, pendant la période du 24 au 27 novembre.
À cette occasion, le ministre a prononcé une importante allocution dans laquelle il a exprimé sa satisfaction, suite à l’organisation de cette session de formation de formateurs pour optimiser la gestion du fonds de la zakat au niveau local et, par conséquent, assurer un accompagnement de qualité des petits projets créés par les jeunes sans emploi, ayant bénéficié de crédits sans intérêts octroyés par le fonds. Il a ensuite rappelé la signification de la zakat et sa contribution à la lutte contre la pauvreté, avant d’évoquer l’«idjtihad» des savants musulmans dans ce domaine, et de souligner la mise sur le marché du micro-crédit sans intérêts, provenant du fonds de la zakat, pour aider les jeunes chômeurs à réaliser leurs petits projets socio-économiques et aussi participer à la lutte contre le chômage. Pour illustrer cette option encourageante des pouvoirs publics, M. Ghlamallah a cité le cas d’une bénéficiaire d’un crédit sans intérêts du fonds de la zakat, qui a réussi à monter avec succès une petite société de confection d’emblèmes nationaux à Batna, employant 4 personnes. Dans ce contexte, il a fait part de son intention d’élargir la nomenclature des créneaux de création de projets de 35 à 60, après l’augmentation du montant attribué aux bénéficiaires des crédits à hauteur de 50 millions de centimes, et ajouter que les micro-entreprises qui ont remboursé leur crédit dans les délais peuvent prétendre à un autre prêt, à titre d’encouragement.
Pour sa part, le représentant de l’organisme allemand GIZ a exprimé sa satisfaction, suite à la réussite de cette formation de courte durée pour les formateurs de gestionnaires du fonds de la zakat, en rappelant que son organisme qui est présent dans le monde entier travaille dans beaucoup de pays musulmans. Il a ensuite fait part des bonnes dispositions de GIZ d’accroître la coopération avec les institutions et organismes algériens dans tous les domaines de sa compétence.
Selon Abdelouhab Bertima, directeur du wakf, de la zakat et du hadj, 2.453.000 personnes ont bénéficié du fonds de la zakat depuis 2003, parmi lesquels il y a plus de 7.300 bénéficiaires de crédits à intérêt zéro, octroyés par le fonds.
Mourad A.


EL MOUDJAHID - QUOTIDIEN NATIONAL D'INFORMATION Edité par l'EPE - EURL El MOUDJAHID - 20, Rue de la Liberté - Alger - Algérie
Tél. : +213(0)21737081 - Fax : +213(0)21739043
Mail : info@elmoudjahid.com