samedi 17 novembre 2018 14:55:16

Coopération Algéro-grecque : Opportunités d’affaires dans les travaux publics et l’habitat

La coopération entre l’Algérie et la Grèce dans les secteurs des travaux publics et de la construction de logements a fait l’objet, hier, d’une journée d’information organisée par l’ambassade de Grèce, en coopération avec les ministères et organisations professionnelles algériens concernés.

PUBLIE LE : 26-11-2013 | 0:00

La coopération entre l’Algérie et la Grèce dans les secteurs des travaux publics et de la construction de logements a fait l’objet, hier, d’une journée d’information organisée par l’ambassade de Grèce, en coopération avec les ministères et organisations professionnelles algériens concernés.

A la faveur de cette rencontre, qui s’est déroulée à l’hôtel Hilton d’Alger, les intervenants grecs et algériens ont présenté les opportunités d’affaires dans le secteur des travaux publics et de construction d’infrastructures. Aussi, des réunions B2B ont été initiées entre les opérateurs privés et les organismes concernés, en vue d’explorer, en profondeur, les différentes possibilités de coopération dans ce domaine.
La journée d’information qui a été rehaussée par la présence de l’ambassadeur de la Grèce en Algérie, et nombre de hauts responsables aux ministères des Travaux publics et de l’Habitat et de l’Urbanisme, a vu la participation d’une importante délégation composée d’une douzaine de sociétés de construction grecques, ayant à son actif, une large expérience internationale (en particulier, en Europe de l’Est et au Moyen-Orient) et un savoir-faire considérable dans ce domaine. Cette délégation, faut-il le rappeler, est en visite en Algérie du 22 au 27 novembre courant.
Dans l’allocution d’ouverture, l’ambassadeur de la Grèce en Algérie a souligné que ce forum est  une « preuve » que l’Algérie devient un partenaire économique « important » de la Grèce. Cela est fondé, dit-il, « sur la volonté des deux gouvernements ».
Abordant le potentiel pour la coopération économique des deux pays, il qualifiera ce dernier d’ « énorme » et  relèvera, d’autre part, que l’action économique des deux pays présente une « complémentarité » dans plusieurs domaines d’activités.
 « Quand on parle de la Grèce, la 1re chose qui vient à l’esprit c’est le tourisme », affirme l’ambassadeur. Et d’ajouter : « C’est vrai que la Grèce est un beau pays, mais il y a beaucoup plus. Il s’agit d’un pays moderne et dynamique qui, en dépit de la crise économique, a continué de faire des progrès. »
Tout en relevant que les constructeurs grecs ont acquis un savoir faire « remarquable » après plusieurs projets réalisés avec succès en Afrique du Nord depuis des décennies, l’ambassadeur mettra en relief que les œuvres des jeux olympiques de 2004 à Athènes ont  été réalisées par des entreprises grecques.

Vif intérêt pour  le secteur routier, autoroutier et portuaire
Il relèvera, en conclusion,  que les partenaires grecs sont « sincères » en ce qui concerne la volonté de coopération gagnant-gagnant avec le partenaire algérien. « Ils veulent établir des relations économiques à long terme », a-t-il noté.
Le directeur de la planification et du développement au ministère des Travaux publics, a, quant à lui, axé son intervention sur les grandes lignes directrices du programme d’investissement du ministère des Travaux publics. « Depuis l’année 2000, avec l’instauration de l’initiative de la concorde civile et la réconciliation nationale, l’Algérie s’est engagée dans la voie de la reconstruction et du développement », a-t-il rappelé, ajoutant que « cette vaste entreprise de redressement, touchant tous les secteurs a été confortée par l’amélioration et la consolidation de sa position financière extérieure capitalisant sur les acquis macro-économiques, une balance de paiement excédentaire et une forte progression des réserves de change conjugués  à l’atténuation de la dette extérieure, ce qui a permis à l’économie algérienne de résister à la crise économique et financière internationale ».
Cette forte volonté de redressement passe inéluctablement par le lancement de grands projets stratégiques, notamment en infrastructures de base dans la perspective de garantir « l’équité, l’équilibre et l’attractivité du territoire », fait remarquer M. Belbrik.
Au titre du secteur des Travaux publics, l’Etat a consacré à travers les trois plans quinquennaux — plans de soutien à la relance économique (2000-2004), plan complémentaire de soutien à la croissance économique (2005-2010) et plan de consolidation à la croissance économique (PCCE, 2010-2014) — pas moins de 70 milliards de dollars d’investissements consacrés aux infrastructures routières, autoroutières, portuaires et aéroportuaires.
Citant les projets qui restent à réaliser dans le cadre du PCCE, il mettra l’accent sur l’importance de relier les principaux ports à l’autoroute Est-Ouest. « Deux liaisons ont déjà été lancées. D’autres devraient l’être prochainement. »
Le représentant du ministère des Travaux publics a ensuite détaillé l’ensemble du programme autoroutier à lancer très prochainement.
La communication de M. Belbrik a été suivie par une présentation sommaire du secteur de constructions en Grèce où ont été mis en évidence les différents projets et le know-how des entreprises grecques.
A retenir, enfin, l’objectif de ce forum est d’établir des partenariats durables entre les deux parties et une coopération approfondie entre les opérateurs économiques et les organismes concernés des deux pays.
Soraya Guemmouri
 

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions