mardi 25 septembre 2018 18:59:46

L’Algérie admise dans le projet international JEM-EUSO, un télescope spatial géant

M. Mebarki : « L’emblème national flottera sur le satellite spatial international »

PUBLIE LE : 25-11-2013 | 0:00
D.R

« En 2014, l’emblème national sera parmi les emblèmes de 14 pays qui flotteront sur le satellite spatial international », a annoncé, hier, M. Mohamed Mebarki, ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique.

Lors d’une conférence de presse, organisée au Centre de développement des technologies avancées (CDTA), à Alger, le ministre a exprimé sa fierté quant à la participation des 31 scientifiques algériens à la mission spatiale qui a pour objectif essentiel de « percer le mystère de l’origine des particules les plus énergétiques jamais observées dans l’univers en l’état actuel des connaissances ». Dans ce cadre, le ministre a souligné que l’Algérie participera avec cinq universités : Annaba, Constantine, Tlemcen, M’sila, et Jijel ainsi que deux centres de recherches « en l’occurrence le CDTA ainsi que son unité de Sétif et le CRAAG.
En outre, les chercheurs algériens seront parmi les autres chercheurs étrangers qui représentent 14 autres pays dont le japon, les Etats-Unis, la France, la Russie…
Le ministre a ajouté que le CDTA « sera le point focal de ce projet dans ce programme », précisant que la proposition de la participation financière de l’Algérie s’élevait à 1 million de dollars et sera destinée au déplacement des chercheurs pour l’acquisition du savoir-faire et la conception de certaines parties du télescope géant qui sera arrimé à la station spatiale internationale.
1% du PIB destiné
à la recherche scientifique
Le ministre a précisé que les pouvoirs publics fournissent de grands efforts pour que l’enseignement national soit au niveau mondial, expliquant à cet égard que l’Algérie consacre 1% de son PIB à la recherche scientifique. A ce sujet, M. Hafid Aourag, directeur général de la recherche scientifique, a affirmé que ce budget est « très important. » Pour preuve, la participation des 31 chercheurs algériens aux trois projets d’envergure internationale pour la conquête de la connaissance scientifique spatiale. Ainsi, le directeur général de la recherche scientifique a confirmé que le secteur de l’enseignement commence à refléter les efforts fournis par l’Etat, précisant qu’on attend d’autre succès dans différents domaines de la recherche. A cet égard, le même responsable a souligné que « les efforts fournis actuellement vont donner des résultat dans 20 ans. » Il est à noter que le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, a rendu avant la conférence de presse, une visite d’inspection aux différents services et laboratoires du Centre de développement des technologies avancées (CDTA). Il a précisé que « ce pôle de recherche et un vrai investissement. »
 Hamza Hichem



 

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions