mardi 04 aot 2020 02:38:32

Conflit syndico-syndical au complexe sidérurgique d’El-Hadjar : Le torchon brûle

Le complexe sidérurgique d’El-Hadjar, un des bastions du syndicalisme algérien, est-il en passe de vivre une nouvelle expérience syndicale ? Sans anticiper, il n’est pas faux d’avancer que du conflit syndico-syndical persistant émerge une nouvelle donne.

PUBLIE LE : 23-11-2013 | 23:00
D.R

Le complexe sidérurgique d’El-Hadjar, un des bastions du syndicalisme algérien, est-il en passe de vivre une nouvelle expérience syndicale ?  Sans anticiper, il n’est pas faux d’avancer que du conflit syndico-syndical persistant émerge une nouvelle donne.
Tout porte à croire que les hostilités ouvertes entre l’union de wilaya UGTA et  le syndicat d’entreprise du complexe ouvrent la voie à une mutation certaine dont les prémices ont fait irruption avec  le boycott, le week-end, d’une assemblée générale que devait animer le SG de l’union de wilaya UGTA par les hommes des hauts fourneaux. Ces derniers dénient toute représentativité aux membres de  l’union de wilaya et les déclarent persona non grata. Les travailleurs ont fait part de leur volonté de créer un nouveau syndicat, de même qu’ils ont tenu à annoncer leur divorce avec l’union de wilaya UGTA.
Les travailleurs et leurs représentants justifient cette position par «le mutisme de l’organisation syndicale face aux manœuvres de déstabilisation du syndicat d’entreprise par l’union de wilaya UGTA». Plus de  85% des travailleurs ont exprimé leur retrait de l’UGTA. Le syndicat brandit la menace de grève générale à partir de demain lundi si la direction ne venait pas à interdit l’accès du complexe aux représentants de l’union de wilaya UGTA.        
S. Lamari

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions