jeudi 21 novembre 2019 18:37:25

Le recours du Burkina Faso classé sans suite

Le Burkina Faso a contesté la qualification de l’Algérie après le match (victoire de l’EN 1-0). Et comble de l’ironie, un recours a été déposé à la Fifa par la fédération burkinabé dans lequel elle a contesté énergiquement l’arbitrage.

PUBLIE LE : 23-11-2013 | 0:00
D.R

Le Burkina Faso a contesté la qualification de l’Algérie après le match (victoire de l’EN 1-0). Et comble de l’ironie, un recours a été déposé à la Fifa par la fédération burkinabé dans lequel elle a contesté énergiquement l’arbitrage.

Un peu ironique comme procédé dès lors que le Burkina Faso a remporté le match aller grâce à un coup de pouce généreux de l’arbitre, qui a refusé un penalty à l’Algérie et offert un  autre au Burkina Faso dans les arrêts de jeu sur une main pas du tout évidente de Essaïd Belkalem en dehors de la surface de réparations, qui plus est. Un dirigeant de la fédération burkinabé a commenté avoir déposé un dossier en béton. Un dossier que la Fifa n’a même pas pris en considération puisque l’instance internationale a validé sans attendre une victoire nette et sans bavure de l’Algérie. Un fax a attiré sur le bureau du secrétariat de la FAF le lendemain dans lequel la Fifa présentait ses félicitations à l’Algérie, validant au passage sa qualification au Mondial. Que reprochaient alors les Burkinabés à l’arbitre ? Techniquement, rien ! Hormis une tête détournée par Soudani sur le poteau droit de Zemmamouche, circulez, il n’y a rien à voir ! L’arbitre n’a refusé aucun penalty ni but au Burkina Faso ni donné de penalty ni de but douteux à l’Algérie. Les séquences de la télévision montrent bien que le but de Bouguerra ne souffre d’aucune contestation.
Alors autant perdre avec les honneurs et s’abstenir de contester une victoire honnête d’une sélection qui a dominé de la tête et des épaules la compagne éliminatoire. Aujourd’hui, personne n’est surpris de voir l’Algérie, l’équipe la plus régulière depuis le début des éliminatoires, arracher son billet qualificatif pour le Brésil. D’où le discrédit qui a accompagné le recours de la Fédération burkinabé.
A. Benrabah

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions