vendredi 20 septembre 2019 19:12:06

Zemmamouche (gardien de but) : « Je n’ai jamais douté de mes qualités »

Personne ne s’attendait à voir Mohamed-Lamine Zemmamouche dans les bois des Verts, mardi face au Burkina Faso, tant la hiérarchie semblait établie, mais c’était compter sans l’audace de Vahid Halilhodzic qui a mis le gardien usmiste en « Vert » et contre tous ! Même le principal concerné n’en revenait pas. Aveux !

PUBLIE LE : 20-11-2013 | 23:00
D.R

Personne ne s’attendait à voir Mohamed-Lamine Zemmamouche dans les bois des Verts, mardi face au Burkina Faso, tant la hiérarchie semblait établie, mais c’était compter sans l’audace de Vahid Halilhodzic qui a mis le gardien usmiste en « Vert » et contre tous !  Même le principal concerné n’en revenait pas. Aveux !

Comment avez-vous vécu ce Algérie - Burkina Faso ?
D’abord sur les nerfs. Après, une fois en plein de dedans, j’étais concentré à fond sur mon match. J’ai fais le vide dans ma tête. Ça été un match très difficile. Le Burkina Faso n’a pas été facile à jouer. Ils étaient venus pour se qualifier. Ils ont joué le jeu à fond, c’est ce qui a fait qu’on a eu la tâche compliquée. Mais bon, on savait que ça allait être comme ça, puisque même à l’aller, ils étaient très coriaces.
 Vous attendiez-vous à jouer ?
Franchement, non. Du moins pas les premiers jours du stage. Après, j’avais confiance en mes qualités et quand le coach m’a dit que j’allais être titulaire, ça ne m’a pas surpris plus que ça. Je savais que si j’étais appelé c’est qu’on pouvait aussi faire appel à moi à tout moment. C’est avec cet état d’esprit que j’ai toujours abordé les stages de la sélection.
 Le Burkina Faso a été à deux doigts d’égaliser en fin de match, une balle a percuté le poteau, c’était moins une…
Les poteaux sont faits pour ça (rires). C’est vrai qu’ils nous ont mis une énorme pression sur cette action là. Quand j’y pense, je suis heureux que le poteau m’ait secondé. Vous imaginez un peu la catastrophe si ils avaient égalisé dans les arrêts de jeu. Moi, je n’y pense même pas !  
A qui dédiez-vous cette qualification ?
A tout le peuple algérien. Nos  supporters ont été formidables aujourd’hui. Comme à chaque fois, ils ont été là. Ils nous ont soutenus du début jusqu’à la fin. Ils ont été le douzième homme sur le terrain. Même après une première mi-temps difficile, ils ne nous ont pas lâchés. Cette qualification, c’est la leur. Ils méritent tout le bonheur du monde.
Entretien réalisé par Amar Benrabah
 

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions