mercredi 19 septembre 2018 16:50:37

Transport : Extension prochaine de la gare maritime d’Alger

Le projet d’aménagement et d’extension de la gare maritime du port d’Alger, en cours de préparation, en vue d’assurer une meilleure fluidité du trafic des passagers et de faciliter les procédures de contrôle, va être incessamment entamé suite au contrat devant être signé la semaine prochaine entre l’Entreprise portuaire d’Alger (EPAL) et BATENCO, filiale spécialisée dans la construction et l’engineering rattachée au groupe BATIMETAL, apprend-on sur le site de l’entreprise.

PUBLIE LE : 20-11-2013 | 0:00

Le projet d’aménagement et d’extension de la gare maritime du port d’Alger, en cours de préparation, en vue d’assurer une meilleure fluidité du trafic des passagers et de faciliter les procédures de contrôle, va être incessamment entamé suite au contrat devant être signé la semaine prochaine entre l’Entreprise portuaire d’Alger (EPAL) et BATENCO, filiale spécialisée dans la construction et l’engineering rattachée au groupe BATIMETAL, apprend-on sur le site de l’entreprise.
Selon le premier responsable de l’EPAL, les travaux de ce projet seront lancés dès la signature de ce contrat entre les deux partenaires, ce qui permettra de porter la surface destinée aux passagers de 8.250 m2 à 23.500 m2 et de regrouper l’ensemble des intervenants à la gare maritime dans un même bloc administratif.
Les responsables de l’Établissement portuaire d’Alger affirment également être convaincus de la nécessité de moderniser une telle infrastructure dont le trafic des passagers devient de plus en plus important. «Il est grand temps que la gare maritime du port d’Alger donne la vraie image et soit le miroir de la capitale, en répondant, de ce fait, aux exigences des nouveaux modes de traitement des flux de voyageurs»,  souligne le directeur général de l’Entreprise portuaire d’Alger (EPAL), M. Abdelaziz Guerrah, en précisant que «ces travaux d’extension permettront d’avoir un résultat bénéfique en matière de gain d’espace pour les voyageurs, pour une meilleure fluidité des passagers et une meilleure maîtrise des formalités policières et douanières».
Le projet en question permettra également «le traitement de plusieurs car-ferries à la fois (arrivées et départs) et le transit des voyageurs dans un cadre agréable, avec l’installation de toutes les commodités nécessaires comme les restaurants, les boutiques, les pharmacies et les aires de repos et de loisirs».
Mais, dans l’attente de la réalisation de ce projet, l’entreprise portuaire, en coordination avec les services des douanes, la police des frontières et l’Entreprise nationale de transport maritime de voyageurs (ENTMV) «ont déployé des efforts considérables pour améliorer les conditions de passages et réduire la durée de transit des passagers», a déclaré le responsable de l’EPAL Mohamed Guendouzi, directeur des travaux et du développement (DTD), lui, explique dans les détails que le mole sur lequel est implantée l’actuelle gare maritime est doté de trois quais d’une longueur totale de 713 m. Néanmoins,  comme cette surface est également occupée par d’autres bâtiments sans compter le port de marchandises, la gare maritime ne profite que d’un seul quai d’une longueur de 300 m.     Pour sa part, l’aire de trafic pour passagers non véhiculés occupe, dans l’actuelle gare maritime, le premier étage avec une superficie de 8.250 m². Cette infrastructure est destinée à recevoir un trafic moyen de 1.500 passagers en heure de pointe.
L’espace collectif limité à un hall de 2.400 m² ne reçoit que les passagers. Ce hall est doté d’un salon d’honneur, d’un bureau d’information, de deux agences de voyageurs (SNMTV, SNCF), cafétérias, free shop, kiosque… le tout devenu exigu au vu du nombre de plus en plus important de passagers.
Entre autres, et suite à ce projet de réaménagement et d’extension, une nette augmentation de la superficie de la gare maritime va être enregistrée, puisque celle-ci est déjà estimée à 23.500 m². Cette superficie englobe les quais 09, 10 et 11, la surface du bloc A (ex-PTT) qui est de 7.000 m², la surface du bloc B (ex-CNAN) de 8.250 m² et la surface du Bloc C (existant) de 8.250 m².  Par contre, la deuxième partie concerne la superficie réservée aux passagers automobiles qui est de 51.000 m². Elle se compose d’une surface existante déjà du préau terrasse qui est égale à 15.000 m², la surface du quai N°11 de 14.000 m² (existante), la surface du quai N° 09 de 14.000m² (projetée), ainsi que celle du rez-de-chaussée du bâtiment ex-PTT qui est de 8.000 m² (projetée).
Kafia Ait Allouache
 

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions