jeudi 20 septembre 2018 18:39:55

Coopération : Algerac fait appel à l’expertise allemande

L’organisme algérien d’accréditation «Algerac», qui a obtenu la reconnaissance d’institutions internationales, européennes notamment, dans le domaine de sa spécialité, s’apprête à s’associer au laboratoire allemand «BAM» à dimension fédérale, pour bénéficier de son expertise.

PUBLIE LE : 18-11-2013 | 0:00

L’organisme algérien d’accréditation «Algerac», qui a obtenu la reconnaissance d’institutions internationales, européennes notamment, dans le domaine de sa spécialité, s’apprête à s’associer au laboratoire allemand «BAM» à dimension fédérale, pour bénéficier de son expertise.
 La cérémonie scellant cette coopération consacrée par la signature d’un protocole d’accord entre les deux parties se déroulera le 19 novembre à Algex en présence d’une délégation allemande, du chef de la diplomatie allemande en Algérie, de l’ambassadeur, chef de la délégation de l’UE en Algérie, M. Marek Skolil, d’un représentant du ministère du Développement industriel et de la Promotion de l’investissement, des responsables du P3A et des divers programmes européens en activité dans notre pays, de représentants d’entreprises et de laboratoires de certification. BAM, qui est un institut de recherche et d’essai de matériaux affilié au ministère fédéral de l’Économie et de la Technologie, fournit des méthodes et normes de référence dans le domaine des matériaux, de même qu’il assure le transfert de connaissances et de technologies. Aussi, l’organisme allemand offre son assistance en matière d’élaboration de normes de sécurité dans le secteur industriel, entre autres. Le laboratoire est également spécialisé dans la recherche et développement, l’essai, l’analyse, la certification et le conseil. Ce recours au savoir-faire allemand est dicté par le souci des responsables d’Algerac quant à consolider les instruments d’accréditation, cet outil qui atteste de la conformité et de la compétence d’un organisme donné «à exécuter des tâches spécifiques d’évaluation de la conformité».
L’élargissement du champ de la coopération d’Algerac est aussi imposé par le fait que l’accréditation ne constitue pas uniquement «un facteur de promotion à l’exportation», mais un moyen d’améliorer les performances économiques du pays. L’accréditation qui est récente dans notre pays, faut-il le souligner, concerne les organismes d’évaluation de la conformité, les laboratoires d’essai et d’étalonnage, les organismes d’inspection et les organismes de certification sur la base de critères puisés de normes nationales et/ou internationales ciblées. Elle contribue à «une bonne pratique de réglementation», permet un accès plus large à des accords multilatéraux, améliore la qualité des produits et des services et, par conséquent, les conditions de commercialisation et la confiance des consommateurs et des opérateurs économiques.
D. Akila
               

 

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions