lundi 23 octobre 2017 18:14:34

M. Sellal aujourd’hui dans la wilaya d’Oum El Bouaghi : Concrétiser les ambitions et rattraper les retards

Le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, est attendu aujourd’hui à Oum El Bouaghi pour une visite de travail au cours de laquelle il aura à mesurer le niveau d’exécution de projets socioéconomiques initiés dans le cadre du programme du Président de la République, Abdelaziz Bouteflika.

PUBLIE LE : 13-11-2013 | 0:00
D.R

Le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, est attendu aujourd’hui à Oum El Bouaghi pour une visite de travail au cours de laquelle il aura à mesurer le niveau d’exécution de projets socioéconomiques initiés dans le cadre du programme du Président de la République, Abdelaziz Bouteflika.
Au cours de cette visite, M. Sellal, qui procédera également à la mise en service d’autres projets relevant des secteurs de l’enseignement supérieur, de la jeunesse et des sports et du commerce, entendra des exposés sur le périmètre d’irrigation de Ksar Sbihi, ainsi que sur les secteurs de l’agriculture, des ressources en eau et des travaux publics.
Le Premier ministre se rendra également à Ain Beïda, où il procédera à la mise en service de la faculté des technologie et des sciences de l’ingénieur, à Ain Fakroun où il visitera le barrage d’Ourkiss, avec présentation du système de transferts hydrauliques, puis à Ain M’lila où il visitera un complexe régional des viandes rouges, doté d’un abattoir intégré.
Il visitera également, dans cette dernière ville, une unité de réalisation de filtres pour engins et véhicules, réalisée par un investisseur privé, et prendra connaissance, sur ce site, du bilan du Comité d'assistance à la localisation et à la promotion des investissements et de la régulation du foncier (CALPIREF). De retour au chef-lieu de wilaya, M. Sellal procédera à la mise en service d’un centre de loisirs scientifiques, puis d’un marché couvert, avant la présentation, sur le site du pôle urbain d’Oum El Bouaghi, du secteur de l’habitat et de l’urbanisme.
Le Premier ministre clôturera sa visite en présidant une rencontre avec les autorités et les élus locaux, élargie aux représentants de la société civile, pour s'enquérir de la situation générale de cette wilaya et de prendre les mesures nécessaires pour l’améliorer.
Des efforts colossaux de développement économique et social sont déployés dans la wilaya d’Oum El Bouaghi. Dans cette jeune wilaya de 6.187 km2, créée à la suite du découpage administratif de 1974, et où vivent aujourd’hui près de 680.000 âmes, les responsables et les habitants sont déterminés à rattraper les retards enregistrés. La mobilisation de ressources hydriques suffisantes, pour l’eau potable et l’irrigation, n’est pas la moindre des ambitions affichées localement. Le barrage d’oued Charef, dans la wilaya de Souk Ahras, permet notamment de développer le secteur agricole par la création de périmètres irrigués, dont celui de Ksar Sbihi (30 km du chef-lieu de wilaya), même si la wilaya est dominée par un climat subaride. Aménagé pour un coût de 1,78 milliard de dinars, ce périmètre irrigué s’étend sur 2.242 hectares avec une capacité d’extension vers les terres de la commune voisine d’Ain Babouche. Au cours des deux dernières années, ses terres sont devenues un véritable potager de la wilaya et un fournisseur important de l’industrie agroalimentaire des wilayas de Guelma et de Mila. La concrétisation du système de transfert des eaux du barrage géant de Beni-Haroun (Mila) vers le barrage d’Ourkiss (65 millions de m3), fraîchement construit pour 10,4 milliards de dinars, permettra de revivifier la partie sud-ouest de la wilaya en irriguant 17.000 hectares des périmètres de Chemora (Batna) et de Boughrara-Saoudi (Oum El Bouaghi) de sorte à combler un déficit hydraulique accentué par un relief faiblement accidenté n’offrant pas de réservoir naturel pour les eaux superficielles. Ces transferts pour lesquels l’Etat a engagé d’importantes ressources financières sont appelés à valoriser le potentiel agricole de cette wilaya qui dispose d’une surface agricole utile de 319.000 hectares dont 180.000 ha sont actuellement exploités. La production céréalière annuelle de la wilaya, où le volume des précipitations atteint jusqu’à 400 mm lors des bonnes années, varie de 2,5 millions à 4 millions de quintaux, même si, à l’issue de la dernière campagne moissons-battage, la production a chuté de manière spectaculaire en raison de la sècheresse (320.000 quintaux de céréales engrangés). Les fluctuations des récoltes demeurent toutefois criantes en dépit de la mécanisation, de la modernisation des techniques et la densification des actions de vulgarisation agricole. Il reste que le soutien à l’agriculture, qui constitue la vocation première d’Oum El Bouaghi, est perçu comme une carte gagnante dans cette wilaya qui est parvenue à renforcer son cheptel composé de 49.000 bovins, de 560.000 ovins et 97.000 caprins. Ces avancées viennent consolider les réalisations accomplies dans la wilaya dans les domaines de l’habitat, de l’enseignement supérieur, de l’éducation nationale, de la formation professionnelle, de la culture et de la jeunesse et des sports. Il est en effet patent que les autres secteurs socioéconomiques ne sont pas en reste des efforts de développement consentis pour cette wilaya qui possède aussi des traditions dans les domaines commercial et, de plus en plus, industriel, en particulier mécanique. La création de nouvelles unités d’équipement et d’accessoires mécaniques figure parmi les axes importants tracés pour optimiser le processus de développement. L’encouragement de l’investissement, notamment dans les domaines industriel et agricole, constitue une réalité palpable dans cette région qui commence graduellement à faire des sauts dans le monde des affaires et des transactions win-win (gagnant-gagnant).

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions