dimanche 20 octobre 2019 10:01:03

La 4e édition du Festival International des Arts de l’Ahaggar s’ouvre le 13 novembre à Tamanrasset : Pour tous les goûts et pour tous les âges

Pour la quatrième année consécutive, Tamanrasset accueille le Festival International Abalessa-Tin Hinan des Arts de l’Ahaggar ( FIATAA).

PUBLIE LE : 09-11-2013 | 23:00
D.R

Pour la quatrième année consécutive, Tamanrasset accueille le Festival International Abalessa-Tin Hinan des Arts de l’Ahaggar ( FIATAA). L’esprit de cette manifestation, qui s’étalera du 13 au 18 novembre, est la sauvegarde de l’héritage culturel de la région. Grâce au succès des précédentes éditions, ce rendez-vous culturel commence à prendre de l’ampleur et a réussi à se frayer un chemin parmi les plus grands festivals du continent. Sa plus grande particularité ? C’est un festival pour tous les goûts et pour tous les âges.

Placé sous le haut patronage de la ministre de la Culture et du wali de Tamanrasset, le Festival international des Arts de l’Ahaggar se fixe comme objectifs, la valorisation du patrimoine culturel matériel et immatériel de cette partie du Sud algérien. Pour réaliser les  objectifs,  les promoteurs de ce festival ont tracé une série d’activités.  on citera  entre autres, l’organisation de conférences et rencontres scientifiques sur le patrimoine et moyens de le sauvegarder,  des ateliers artistiques et d’artisanat, des rencontres de conteurs et poètes, la projection de films thématiques, des spectacles de musique et de danses traditionnelles des expositions sur le patrimoine culturel saharien et de produits artisanaux,  des concours national et international, ainsi que la collecte de l’enregistrement sonore et audiovisuel des différents éléments du patrimoine culturel immatériel. Selon, le commissaire du festival M. Amed Aouali, au programme de la 4e édition,  figure également la valorisation des produits des précédentes éditions, par la présentation d’une pièce  théâtrale Tiski, la plus belle fille du désert.
Il s’agit d’une adaptation du conte du lauréat du concours contes et légendes sahariens par la troupe théâtrale de Tamanrasset. Autre nouvelle expérience, «Lire avec le Festival», c’est un  Bibliobus , qui sillonnera les localités environnantes de Tamanrasset (Ifak,  Amsel, Tahifet et Izernan),  à son bord, pour le grand bonheur, un conteur et un magicien.
De son côté M. Farid Ighil Ahriz, membre du comité d’organisation du festival, a annoncé, que le campement du festival et la  grande scène artistique seront aménagés à proximité du site paysager d’Ihaghen.
Cette année encore, le festival renouvellera sa présence à Abalessa, à 75 km  de Tamanrasset et à In Salah où il sera question d’un mini-festival. Et pour ne pas faillir à la tradition, un concours national de contes et légendes sahariens sera organisé le 18 novembre.
Quant à la remise des prix, elle est prévue au courant du mois du patrimoine en 2014. Au programme, figure aussi, l’organisation d’une exposition sur l’art rupestre saharien en hommage à Djebril, le guide-découvreur des fresques d’art rupestres du Tassili. La musique et notamment l’Imzad prennent la part du lion du festival qui a un grand impact   économique sur la région et la population.  
Nora Chergui 

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions