mardi 10 dcembre 2019 16:02:22

La Cosob signe un protocole d’accord de coopération avec Paris Europlace : Appui au développement de la bourse d’Alger

Mobilis, Cosider-Carrière, le CPA, la CAAR et trois cimenteries relevant du groupe GICA sont retenus par le CPE pour une entrée en bourse

PUBLIE LE : 07-11-2013 | 0:00
Ph : Nacéra

La liste des nouveaux opérateurs économiques et organismes publics éligibles pour une entrée en bourse, avalisée par le Conseil des participations de l’Etat (CPE), est composée  de l’opérateur de la téléphonie mobile, en l’occurrence Mobilis, de Cosider-Carrière, le CPA, la CAAR et trois cimenteries relevant du groupe GICA. Le président de la commission d’organisation et de surveillance des opérations en Bourse (Cosob), M. Abdelhakim Berrah qui a fait cette annonce, hier, lors d’une cérémonie de signature du protocole d’accord de coopération avec Paris Europlace organisée à la résidence «El Mithak», a qualifié l’initiative «de signal fort de la part des pouvoirs publics pour dynamiser l’économie et diversifier les ressources financières» destinées à l’économie algérienne.  
Il indiquera, pour la circonstance que, l’entreprise privée «Avenir Décoration» s’apprête également à rejoindre le lot. M. Berrah a également fait savoir que la COSOB vient d’agréer Société générale en tant qu’intermédiaire en opérations de Bourse (IOB) ainsi que deux promoteurs en bourse. Présidée par le chef de cabinet du ministère des Finances, M. Zaïdi, cette cérémonie qui devra ouvrir la voie à une coopération accrue entre les deux institutions a regroupé différents acteurs du marché financier algérien, notamment les banques ainsi que de représentants du patronat. Le représentant du ministre des finances a d’emblée rappelé que «le processus de dynamisation du marché financier est un objectif assigné à son importante composante» qui est la Bourse. A ce propos, il a mis en avant les actions entreprises par les pouvoirs publics qui «ont permis la mise en place du socle réglementaire» nécessaire au fonctionnement et à la supervision du marché financier tout en soulignant le  rôle du secteur privé qui reste «le pourvoyeur naturel» de ce dernier. La Cosob, a-t-il poursuivi, a été chargée, dans le cadre du projet de réforme de la bourse d’Alger, d’entreprendre des actions pour identifier les entreprises, publiques, notamment, éligibles à la bourse». Leur entrée en bourse, devrait concourir à «renforcer leurs fonds propres, améliorer leur gouvernance, et enclencher une dynamique forte de croissance». Aussi, a ajouté M. Zaïdi, «le développement du marché financier assure un essor du marché des valeurs mobilières et encourage un recours à l’épargne publique» de même «qu’il contribue à moderniser le système des procédures et du cadre légal».
La démarche engagée devra être maintenue à la faveur de la convention signée avec les Français puisqu’il s’agira de poursuivre la mise à niveau, de mettre en œuvre une organisation adaptée et de mobiliser les ressources nécessaires pour faire bénéficier le marché financier algérien de l’expérience française en matière de formation, entre autres, a souligné l’intervenant. M. Arnaud de Bresson, délégué général de Paris Europlace, a pour sa part souligné «la croissance importante » de l’économie algérienne, son potentiel jeunesse et le «défi à construire une économie compétitive ouverte sur les entreprises étrangères ».
Paris Europlace qui déjà signé des conventions avec la Chine, Shanghai, le Qatar et la Russie, entend s’investir dans cette coopération en apportant son soutien dans le domaine de la recherche  en particulier. Aussi, les axes du partenariat envisagé porte sur quatre thèmes, devait-il préciser, à savoir, le soutien au projet d’Alger dans le développement et l’organisation de sa place financière, l’accompagnement du développement de la Bourse d’Alger, le développement des échanges entre les PME/PMI et le développement des échanges dans les domaines de la formation et la recherche, entre les universités particulièrement. Un comité mixte sera mis en place pour suivre la mise en œuvre des actions à entreprendre, a déclaré M. Bresson.
D. Akila

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions