mardi 26 mai 2020 12:08:20

Université de la formation continue : Le sondage d’opinion, une pratique ou une profession ?

« L’opinion publique, les sondages comme instrument de mesure et d’information » est l’intitulé du premier Colloque international sur les sondages et mesures d’audience en Algérie qui se tiendra, du 11 au 13 avril 2011, à l’hôtel Riadh de Sidi Fredj.

PUBLIE LE : 05-11-2010 | 21:36
D.R

« L’opinion publique, les sondages comme instrument de mesure et d’information » est l’intitulé du premier Colloque international sur les sondages et mesures d’audience en Algérie qui se tiendra, du 11 au 13 avril 2011, à l’hôtel Riadh de Sidi Fredj.
A l’initiative de l’Université de la Formation Continue (UFC) en partenariat avec l’agence conseil en publicité Média Sens, cette rencontre qui se veut un espace d’échange sur les méthodes, les expériences et les techniques de sondages développées depuis une dizaine d’années en Algérie.
Selon Sofiane Maloufi, directeur général de Média Sens, cette manifestation scientifique sera animée principalement par des experts français, des académiciens maghrébins et africains, des praticiens et des outilleurs qui apporteront des éclairages sur le développement de cette pratique à travers le monde et en dans notre pays particulièrement. Pour annoncer la tenue de ce rendez-vous scientifique, Média Sens a organisé, jeudi dernier, à la Maison de la presse, un point de presse auquel a pris part mme. Amina Hasna Kadri, chercheuse universitaire, Nassim Lounes, directeur général de l’agence Med&Com, Mounir Djouaher, directeur des études au Media Sens et le président du syndicat national des éditeurs du livre (SNEL), Ahmed Madi.
Dans son intervention, Mme. Madi a donné un aperçu historique sur la pratique du sondage dans le monde et l’utilité de son développement dans notre société «  le sondage est un moyen d’expression qui reflète le niveau de la démocratie dans n’importe quelle société » expliquera-t-elle avant d’ajouter que l’Algérie accuse un énorme retard dans la pratique du sondage d’opinion, néanmoins « Ce vide peut être comblé à travers le développement de cycles de formations pour les étudiants et la mise ne place d’un cadre juridique pour réglementer la profession », dira-t-elle.
Pour sa part, le directeur des études chez Media Sens la pratique du sondage existe en Algérie depuis 10 ans avant d’indiquer que notre dispose de potentialités nécessaires afin de propulser cette profession en utilisant des méthodes qualitatives et quantitatives basées sur une démarche scientifique fiable.
Prenant la parole, le responsable du SNEL posera la problématique de l’absence d’un sondage fiable pouvant aiguiller le secteur du livre sur les préférences du lectorat algérien et les causes ayant mis des battons dans les roues de la création d’une société de distribution capable d’assurer un diffusion large du livre en Algérie, une Algérie qui ne dispose même pas 200 bibliothèques.   
APS

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions