samedi 22 septembre 2018 07:14:49

Les Habitudes alimentaires des algériens pointées du doigt : Un adulte sur trois est hypertendu

Le président de la Société algérienne d’hypertension artérielle (SAHA), le professeur Hacène Chibane, a invité les Algériens, lors des travaux du 11e congrès de la société, à changer leurs habitudes alimentaires

PUBLIE LE : 05-11-2013 | 0:00
D.R

Le président de la Société algérienne d’hypertension artérielle (SAHA), le professeur Hacène Chibane, a invité les Algériens, lors des travaux du 11e congrès de la société, à changer leurs habitudes alimentaires, en consommant davantage de fruits et légumes et en diminuant le taux de sucre et de sel dans leur plat pour préserver leur santé. Le Pr. Chibane qui a tiré la sonnette d’alarme quant à la propagation des maladies chroniques, en générale, et l’hypertension artérielle (HTA), en particulier, a mis l’accent sur la nécessité d’adopter de bonnes habitudes culinaires et la pratique d’une activité physique régulière pour lutter contre ces pathologies et améliorer l’espérance de vie des Algériens.
Les spécialistes, qui ont pris part aux travaux du 11e congrès de la SAHA, ont évoqué les différents facteurs de risque qui favorisent la propagation de l’hypertension.  Citant, entre autres, le changement des habitudes alimentaires des Algériens, le stress et la sédentarité, les intervenants ont appelé les pouvoirs publics à opter en faveur d’une politique de prévention contre cette maladie qui touche de plus en plus des sujets jeunes. Selon le Pr. Chibane, qui s’est engagé dans la lutte contre l’hypertension, une meilleure formation des praticiens et une sensibilisation de la population avec prise de décisions dans le domaine de la prévention, constituent les deux piliers pour asseoir une stratégie de lutte contre cette pathologie qui constitue un véritable problème de santé publique. Pour les congressistes, la sensibilisation de la population est incontournable dans le processus de lute contre l’HTA, car les bonnes habitudes nécessitent une vulgarisation. Nombre d’entre eux ont souligné l’importance du dépistage précoce de cette maladie qui se manifeste de manière très silencieuse, précisant que plusieurs personnes ignorent qu’elles sont hypertendues, d’où la nécessité de multiplier les opérations de sensibilisation.  Pour le Pr Chibane, la lutte contre cette maladie doit passer impérativement par une meilleure formation des praticiens en vue de garantir une bonne prise en charge des malades.   Pour ce qui est de la prévalence de cette maladie, le Pr. Chibane a affirmé qu’elle est en perpétuelle augmentation et affectant différentes couches de la société. D’âpres les dernières estimations mondiale, un adulte sur trois souffre d’hypertension et la proportion augmente avec l’âge : elle est de 10% entre 20 et 39 ans et de 50% entre 50 et 59 ans.
En Algérie, l’hypertension artérielle occupe la première place en termes de prévalence des maladies chroniques. Sa prévalence chez les personnes âgées de 18 ans et plus est passée de 18% en 1992 à 35% ces dernières années, en se référant aux dernières statistiques de la Société Algérienne de l’Hypertension Artérielle (SAHA).
Kamélia H.
 

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions