mardi 02 juin 2020 06:49:10

M. Belaiz A l’installation du wali d’Adrar : « La sécurité et la lutte contre la bureaucratie au centre du plan d’action du ministère de l’Intérieur »

« Le choix des walis opéré selon des critères objectifs et les spécificités des régions »

PUBLIE LE : 03-11-2013 | 0:00
D.R

La sécurité de tous les citoyens, l’impulsion de l’investissement, l’environnement et la lutte contre la bureaucratie, sont au centre du plan d’action du ministère de l’Intérieur et des Collectivités locales dans le cadre de son programme d’urgence, a déclaré, hier à Adrar,  le ministre d’Etat, ministre de l’Intérieur et des Collectivités locales, M.Tayeb  Belaïz. 

«D’intenses efforts ont été fournis par l’Etat pour garantir la stabilité  de la société et préserver la sécurité des citoyens, à la faveur de la mobilisation  de moyens humains et matériels conséquents, dont la création de structures et  la formation des personnels», a souligné M. Belaïz, lors de la cérémonie d’installation  du nouveau wali d’Adrar, M. Madani Fouatih Abderrahmane. «Le pays jouit de la sécurité et de la stabilité, grâce aux efforts et actions menés sur le terrain par les corps de sécurité», a affirmé M. Belaiz, ajoutant qu’ «il est aujourd’hui impératif de booster l’investissement, tous secteurs confondus, car le développement demeure tributaire du volume des investissements». Le ministre a indiqué, à ce titre, que des instructions ont été données  aux walis pour libérer les initiatives des investisseurs et promoteurs et «leur apporter aide en luttant dans le respect des lois de la République contre les contraintes, les obstacles et la bureaucratie entravant l’investissement».   M. Belaïz a soutenu, en outre, que «le comité d’études, d’homologation et de localisation des projets d’investissements est indépendant et détient des prérogatives définies par les lois régissant ses missions», relevant que «ce comité qui opère lentement devra être dynamisé». Le ministre de l’Intérieur a expliqué cette lenteur par «le temps pris  dans l’établissement des titres de concession foncière pour les investisseurs». Il a aussi insisté sur «la nécessaire lutte contre la bureaucratie, sous toutes ses formes, par l’amélioration des conditions d’accueil des citoyens au niveau des institutions, ainsi que par la prise en charge et le traitement de leurs doléances».  «Il est temps de mettre en œuvre les lois adoptées par le Parlement par respect à la volonté du peuple», a affirmé, à ce propos, le ministre de l’Intérieur et des Collectivités locales. M. Belaïz a, à ce titre, annoncé «la réactivation de l’inspection générale du ministère de l’Intérieur pour agir, en toute confidentialité, pour évaluer les conditions de fonctionnement des services administratifs». Sur un autre plan, M. Belaiz a indiqué que «des enveloppes financières conséquentes, soient 65 milliards de dinars, ont été octroyées aux communes pour  leur venir en aide dans l’exécution de leurs projets».    
Il a ajouté, dans le même contexte, que «l’aménagement et la préservation de l’environnement font partie des préoccupations du ministère de l’Intérieur», avant d’évoquer «la situation critique que connaissent certaines villes en matière de dégradation de leur environnement». Le ministre de l’Intérieur et des collectivités locales à procédé à l’installation de M. Madani Fouatih Abderrahmane à la tête de la wilaya d’Adrar, en remplacement de M. Saci Ahmed Abdelhafidh appelé à occuper la même fonction  à la wilaya de Tlemcen.

-----------------------------

« Le choix des walis opéré selon des critères objectifs et les spécificités des régions »
Le choix des walis a été opéré selon des critères objectifs reposant sur la compétence et le mérite, a déclaré hier  à Adrar, le ministre  d’Etat, ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales, M.Tayeb Belaiz. S'exprimant lors de la cérémonie d'installation du nouveau wali d'Adrar, en présence des autorités, élus et représentants de la société civile locaux, M.Belaiz a indiqué que «ces mesures ont été prises après études des spécificités et particularismes de chaque région», appelant la société civile à «apporter assistance au nouveau chef de l’exécutif de wilaya afin d’assurer l’essor de cette collectivité». Lors d'un point de presse ayant suivi la cérémonie d’installation, le ministre de l’Intérieur et des Collectivités locales a signalé, parmi les mesures pratiques mise en place dans le cadre de la lutte contre la bureaucratie, «l'assouplissement des procédures de retrait des documents propres aux personnes nées à l’étranger».
«Cette mesure s'effectuera à travers la désignation d’un agent administratif pour mener cette démarche entre l’état civil de la commune et le ministère des Affaires étrangères», a-t-il expliqué.
«Une mesure qui a été prise suite à une doléance soulevée par le wali d’Adrar sortant, M. Saci Ahmed Abdelhafidh, et qui sera généralisée à l’ensemble des wilayas du pays, d’où, la nécessité de libérer les initiatives visant à soulager le citoyen des contraintes administratives», dira encore le ministre. S'agissant de l'établissement du passeport biométrique, M. Belaiz a souligné que l'Algérie est tenue par une convention internationale à ce sujet, ajoutant qu’il a été procédé, dans ce domaine, à la réduction des délais de procédures, à travers l’annulation du rendez-vous d’une semaine imposé pour accomplir les démarches d’usage, notamment pour les dairas ne connaissant pas de pressions en matière de dépôt de dossiers.

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions