vendredi 20 septembre 2019 15:13:40

M. Abdelatif Baba Ahmed : « Les revendications de l’UNPEF seront soumises à examen »

Le ministère de l’Éducation nationale s’attèle actuellement à examiner les revendications soulevées par l’Union nationale des personnels de l’éducation et de la formation (UNPEF), a notamment indiqué le ministre de l’Education nationale, M. Abdelatif Baba Ahmed

PUBLIE LE : 01-11-2013 | 23:00
D.R

Le ministère de l’Éducation nationale s’attèle actuellement à examiner les  revendications soulevées par l’Union nationale des personnels de l’éducation  et de la formation (UNPEF), a notamment indiqué le ministre de l’Education nationale, M. Abdelatif Baba Ahmed, en marge de la cérémonie de la célébration du 59ème anniversaire du déclenchement de la Révolution du 1er Novembre 54 qui  a eu lieu au lycée des Mathématiques de Kouba.
Invité à se prononcer sur la grève de l’Unpef programmée pour le 25 novembre prochain, le ministre a souligné que ses services « ont déjà tracé un calendrier afin d’examiner les préoccupations contenues dans la plateforme de revendications de cette formation syndicale », qui a appelé au débrayage à partir de cette date, en cas de non-satisfaction de ses revendications.         
 Il a affirmé par ailleurs, qu’il œuvrera à trouver une solution  « aux revendications objectives » de cette formation syndicale et que celles concernant les autres  secteurs seront soumises aux autorités
supérieures. « Certaines revendications sont objectives et concernent le secteur, mais il y a d’autres qui touchent plusieurs secteurs, qui nécessitent ainsi une consultation du gouvernement pour leur examen », a-t-il notamment indiqué.
Répondant à une question liée aux cours particuliers, le ministre, tout en rappelant  qu’une  circulaire ministérielle a été élaborée pour interdire aux responsables administratifs des établissements scolaires et aux inspecteurs de l’éducation de dispenser des cours de soutien privés et payants aux élèves, a indiqué qu’une  instruction ministérielle interdisant aux enseignants de donner  des cours particuliers aux élèves de façon obligatoire a été généralisée mercredi dernier ». ,
Il a précisé dans ce contexte que le  recours du ministère à la sensibilisation quant à la gravité de ce phénomène dans le milieu scolaire intervient avec l’appui  des parents d’élèves : « La circulaire en question vise aussi à sensibiliser les enseignants sur les conséquences néfastes engendrées par le fait d’obliger leurs élèves à prendre des cours de soutien chez eux contre une somme d’argent ».
Et d’ajouter : « La dispense de cours de soutien privés et payants sur la base de la demande des élèves et de leurs parents est une chose positive, mais quand ils sont imposés par les enseignants, dans un esprit de profit, ils engendrent un impact négatif sur l’élève et son rendement scolaire », a-t-il conclu.
Sarah Sofi
 

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions