mardi 12 dcembre 2017 20:46:39

Attoumi Djoudi, écrivain et officier de l’ALN : « Par mes écrits je rétablis la vérité de la guerre »

Attoumi Djoudi a rejoint le maquis en septembre 1956 après le congrès de la Soummam.

PUBLIE LE : 31-10-2013 | 0:00
D.R

Attoumi Djoudi a rejoint le maquis en septembre 1956 après le congrès de la Soummam. Il était âgé de 18 ans. Affecté au P.C. de la Wilaya III, près du colonel Amirouche, Amirouchène Tahar, Salhi Hocine et El Hadi Ouguergouz. Il dira : «Au début, mon travail consistait à la frappe et au tirage des décisions du congrès de la Soummam, elles étaient destinées à être distribuées à travers la Wilaya III. Chaque responsable devait recevoir un nombre de ces documents pour leur servir du «code de conduite» dans le maquis. J’étais affecté  dans les zones 2, 3 et 4, soit la petite et la grande Kabylie avec la fonction de secrétaire de zone.» Il ajouta : «En juin 1961, j’étais promu officier par le colonel Mohand Oulhadj et affecté dans la vallée de la Soummam dévastée par l’opération Jumelles. Avec une équipe de responsables, officiers de l’Armée de libération nationale (ALN) comme Aissat Meziane, Zane Boualem, Benseghir Belkacem et Mezaoui Larbi. Nous avons concentré nos efforts vers la réorganisation de la zone 3 durement éprouvée par les opérations Challe. Il fallait organiser les actions contre l’ennemi, restructurer les maquis et la population et surtout rétablir le moral des moudjahidine et des civils. Notre action était très dure du fait de la forte concentration de l’ennemi avec les commandos de chasse, opérations des unités d’élites de l’armée coloniale, regroupement des populations, etc.».
A cet effet, la population a toujours été à l’écoute de ses combattants. Attoumi souligna que «grâce à la confiance et à l’adhésion de la population nous avons parachevé notre mission jusqu’au 19 mars 1962 date de la fin de la guerre.» En avril 1962, Attoumi est désigné membre de la commission compétente locale du cessez-le-feu pour veuillez à l’application des accords d’Evian pour les régions de Bejaia, B.B.A., M’sila et Bouira. Le 5 août 1962, il est démobilisé de l’ALN, soit un mois après la proclamation de l’indépendance pour participer à la construction du pays. Il fut nommé directeur de l’hôpital de Bouira et ensuite dans d’autres wilayas, puis élu président de l’APW de Bejaia et en juin 1986, il a pris sa retraite pour se consacrer à l’écriture de livres sur la Révolution algérienne.
Attoumi dira : «Après 10 années de retraite, je me suis mis à l’écriture, car j’ai été gagné par un sentiment de révolte face à certains écrits d’officiers de l’armée française qui continuent à nous combattre, non pas avec des armes mais avec la plume. Après lecture de certains livres, dont les auteurs ont tenté de porter atteinte à l’honneur de nos héros et de nos martyrs, j’ai estimé qu’il était de mon devoir de réagir avec les mêmes moyens, c’est-à-dire en écrivant des livres pour rapporter la vérité.» Alors en 2002, Attoumi publia un premier livre intitulé  Le colonel Amirouche entre légende et histoire qui traite de la longue marche de ce martyr nommé le lion de la Soummam.
En 2005, le second ouvrage sous le titre Avoir 20 ans dans les maquis un véritable journal de guerre. Le troisième livre s’intitulera Colonel Amirouche à la croisée des chemins. En 2008, il édita un quatrième livre Chroniques des années de guerres en Wilaya III, crimes sans châtiments. Ensuite un cinquième livre Récits de guerre Wilaya III de 56 à 62 et enfin Les appels du contingent, ces soldats qui ont dit non à la guerre en  2012. Ces ouvrages sont actuellement disponibles en Algérie et en France pour transmettre le message et rétablir la vérité. Attoumi Djoudi a également donné une dizaine de conférences aux élèves des classes de terminales des lycées français de Marseille, Lyon, Paris et Rennes, initiative organisée par des associations de France et d’Algérie.
M. Laouer
 

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions