mercredi 08 juillet 2020 15:07:44

Le chef de la diplomatie algérienne au Niger, 3e étape de son périple dans la région du Sahel : M. Lamamra reçu par le président Mahamadou Issoufou

Le Président nigérien : « L’Algérie a un rôle moteur à jouer dans la stabilité et le développement de la région du Sahel »

PUBLIE LE : 28-10-2013 | 0:00
D.R

Le ministre des Affaires étrangères, Ramtane Lamamra, a entamé hier une visite d’amitié et de travail au Niger, troisième et dernière étape d’une tournée régionale qui l’a conduit en Mauritanie et au Mali. Cette tournée s’inscrit dans le cadre du raffermissement des relations anciennes et privilégiées qui unissent l’Algérie à chacun de ces trois pays voisins. Le ministre des Affaires étrangères, Ramtane Lamamra, a été reçu hier par le président nigérien, Mahamadou Issoufou, peu après son arrivée à Niamey. Le ministre des Affaires étrangères s’est également entretenu avec le Premier ministre nigérien, Brigi Rafini. Les deux parties ont passé en revue, au cours de cette entrevue, l’état des relations bilatérales, ainsi que les questions régionales et internationales d’intérêt commun. Auparavant, le ministre des AE s’est entretenu avec son homologue nigérien, Mohamed Bazoum.
APS

Le Président nigérien :
« L’Algérie a un rôle moteur à jouer dans la stabilité et le développement de la région du Sahel »
Le président nigérien, Mahamadou Issoufou, a indiqué, hier à Niamey, que l’Algérie a un rôle "moteur" à jouer dans la stabilité et le développement de la région du Sahel. "L’Algérie est un grand pays et elle a un très grand rôle à jouer aussi bien au plan de la sécurité que celui de développement de notre sous-région", a déclaré à la presse, le chef d’État nigérien, à l’issue de l’audience qu’il a accordée au ministre algérien des Affaires étrangères, Ramtane Lamamra. "Les projets structurants comme le gazoduc et la route transsaharienne sont de nature à sécuriser la région, et je pense que l’Algérie peut jouer un rôle très important dans ce domaine", a-t-il ajouté. Qualifiant les relations algéro-nigériennes d'"excellentes", le président Issoufou a indiqué que les deux pays qui partagent de vastes frontières et font face aux mêmes défis et au mêmes menaces "partagent la même vision sur les grandes questions". Il a, à ce titre, préconisé de créer les conditions favorables pour la sécurité et le développement de la région, estimant que cela passe par le conjugaison des efforts et la dynamisation des moyens en vue de "sécuriser et rassurer nos populations". De son côté, M. Lamamra a relevé l’intérêt accordé par le Président Bouteflika pour la région du Sahel, soulignant la nécessité d’échanger les points de vue et de se consulter sur les problèmes de la région et les perspectives du renforcement de l’action commune entre les États de la région. Il a également fait remarquer que "le moment est venu pour ouvrir de nouvelles perspectives en vue d’une coopération plus renforcée". "Je serais honoré de pouvoir faire un rapport au Président de la République de ce que le président Issoufou est totalement engagé dans la même voie, celle d’une stabilité plus grande et d’une sécurité partagée au profit de nos peuples et de toutes les populations de notre région", a souligné le chef de la diplomatie algérienne.
APS



 

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions