mercredi 13 novembre 2019 14:31:07

Reprise des cours à partir d’aujourd’hui : Le Cnapest met fin à son mouvement de grève

Le Conseil national autonome des professeurs de l’enseignement secondaire et technique élargi (Cnapest) a décidé de mettre fin à son mouvement de grève.

PUBLIE LE : 23-10-2013 | 0:00

Le Conseil national autonome des professeurs de l’enseignement secondaire et technique élargi (Cnapest) a décidé  de mettre fin à son mouvement de grève. La décision a été entérinée par le conseil national, réuni hier, en session extraordinaire. Le syndicat indique, que la reprise sera effective à partir d’aujourd’hui, et ce, à travers tous les établissements de l’éducation du pays. Le syndicat a décidé également l’annulation du sit-in prévu aujourd’hui à Alger. «La reprise des cours intervient après l’accord conclu hier, avec le ministère de l’Education nationale», a annoncé le Cnapest dans un communiqué. Les deux parties se sont entendues sur «la réintégration d’un membre du Conseil national du syndicat, dans son poste de travail à partir du 9 octobre 2013» et  sur «la décision prise par le ministère, de ne pas effectuer des ponctions sur les salaires des enseignants grévistes, mais à la condition d’établir un calendrier pour rattraper les leçons», précise le Cnapest. Le 7 octobre, des enseignants ont entamé une grève générale illimitée à l’appel du Cnapest élargi pour réclamer la satisfaction de leurs revendications socioprofessionnelles. Il ya lieu de rappeler que cette grève avait suscité un tollé parmi les lycéens et les parents d’élèves en général, notamment chez ceux des classes de terminale.  
Il convient de rappeler que le ministre de l’Education nationale, Abdelatif Baba Ahmed avait  déclaré qu’il était «disposé à poursuivre le dialogue avec l’ensemble des représentants des syndicats du secteur dont le Cnapest», estimant que «certaines revendications de ce dernier étaient impossibles à satisfaire comme celles relatives aux primes». Mettant en garde les grévistes contre «les conséquences d’un arrêt qui prendra en otage les élèves», le ministre a affirmé que si la grève se poursuivait, «la tutelle sera contrainte d’appliquer les procédures légales et procéder à des retenues sur les salaires des grévistes». Il a relevé, par ailleurs, que le taux de suivi national de la grève à laquelle a appelé le CNAPEST «ne dépassait pas «5,5 à 6%», ajoutant que «seules certaines wilayas ont enregistré un taux de participation allant de 60 à 65 %». Au sujet de la réintégration d’un membre du Cnapest licencié dans la wilaya de Bouira, le ministre a affirmé qu’il a promis d’«examiner le dossier avec les cadres du ministère». Concernant la médecine du travail, M. Baba Ahmed a indiqué qu’un comité ad hoc (tutelle, syndicat et fonction publique) sera mis en place pour arrêter la liste des maladies professionnelles du secteur de l’éducation et trouver les mécanismes permettant aux enseignants malades de ne plus exercer et d’obtenir une indemnité de la Caisse de sécurité sociale.
 Enfin, il y a lieu de signaler que concernant le recensement des biens des œuvres sociales, l’application de la loi relative à la médecine du travail, la réalisation de 4.500 logements pour les enseignants au Sud du pays, la retraite après 25 ans de service, au lieu de 32 ans actuellement et la révision du classement des enseignants constituent les principales revendications du Cnapest.
Salima Ettouahria
 

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions