jeudi 12 dcembre 2019 00:39:00

APN : Le gouverneur de la Banque d’Algérie devant la commission des finances

Le gouverneur de la Banque d’Algérie, Mohamed Laksaci, a présenté hier, devant les membres de la commission permanente des finances et du budget de l’Assemblée populaire nationale, lors d’une séance de travail, présidée par Khalil Mahi, président de la commission, un exposé des motifs du cadrage macroéconomique et financier du projet de la loi de finances et de budget pour l’exercice de 2014.

PUBLIE LE : 22-10-2013 | 0:00
D.R

Le gouverneur de la Banque d’Algérie, Mohamed Laksaci, a présenté hier, devant les membres de la commission permanente des finances et du budget de l’Assemblée populaire nationale, lors d’une séance de travail, présidée par Khalil Mahi, président de la commission, un exposé des motifs du cadrage macroéconomique et financier du projet de la loi de finances et de budget pour l’exercice de 2014.

Le gouverneur de la BA qui a présenté les grandes tendances de la situation économique internationale se basant sur le rapport établi par le Fonds monétaire international (FMI) à propos de la croissance économique dans le monde, a passé en revu les contextes des deux dernières années projetant l’évolution économique de l’année 2014 sur une tendance à la stagnation en raison des impacts de la crise économique que traversent certains pays, notamment les Etats-Unis et ceux de la Zone euro.
Concernant la situation économique en Algérie, le Gouverneur de la Banque d’Algérie a indiqué que le pays a connu une progression de son développement économique et ce, grâce aux  investissements publics enregistrés face à une situation de stagnation dans le secteur des hydrocarbures, suivi d’une réduction du taux de chômage qui a de son côté connu une baisse, selon M. Laksaci qui a précisé que le taux de l’inflation a poursuivi sa courbe à la baisse depuis 2012, mettant, en même temps, l’accent sur la nécessité d’améliorer l’investissement productif et créateur de richesse en dehors du secteur des hydrocarbures qui a connu une baisse de son exportation durant le premier semestre de l’année 2013, contre une augmentation des importations de marchandises pour la même période. La situation financière et économique a été d’autre part, caractérisée par l’augmentation des crédits accordés au secteur privé comparativement aux crédits dont a bénéficié le secteur public. Le gouverneur de la Banque d’Algérie qui devra présenter lors de cette session le rapport d’évaluation de la banque d’Algérie, a précisé que la politique monétaire algérienne actuelle vise en particulier à l’absorption du taux de liquidité tout en contribuant à une meilleure gestion du surplus des liquidités entre les banques. A l’issue de la présentation par le gouverneur de la BA de la situation du cadrage macroéconomique et financier du projet de la loi des finances et du budget pour 2014, les membres de la commission ont élargi le débat aux questions qui structurent les grandes tendances économiques et financières de l’évolution nationale ainsi que les dispositions à prendre au sujet de certaines préoccupations intéressant les citoyens, comme la protection des réserves de changes algériennes en dépôt à l’étranger et la possibilité de son utilisation pour améliorer les conditions aux investissements productifs en Algérie.
Houria A.

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions