samedi 21 septembre 2019 09:49:57

Alphabétisation des femmes et des jeunes filles : Atelier régional à Alger

Un atelier régional sur l'évaluation des méthodes et techniques d'alphabétisation des femmes, organisé par l'Organisation islamique de l'éducation, des sciences et de la culture (Isesco) en coordination avec le ministère de l'Education nationale et de la commission nationale de l'éducation, des sciences et de la culture a débuté, hier à Alger.

PUBLIE LE : 21-10-2013 | 23:00
D.R

Un atelier régional sur l'évaluation des méthodes et techniques d'alphabétisation des femmes, organisé par l'Organisation islamique  de l'éducation, des sciences et de la culture (Isesco) en coordination avec  le ministère de l'Education nationale et de la commission nationale de l'éducation,  des sciences et de la culture a débuté, hier à Alger. Le représentant de l'Isesco, Sidou Sissi a indiqué dans son intervention que cette rencontre de quatre jours visait à renforcer les capacités des participants  en matière de mise en œuvre des méthodes d'alphabétisation des femmes et des jeunes filles et à promouvoir les différentes techniques utilisées dans les  pays musulmans. L'atelier auquel participent plusieurs pays dont la Tunisie, le Maroc et le Sénégal permettra d'évaluer les méthodes de formation utilisées et d'échanger  les expériences en matière d'alphabétisation. Le secrétaire général du ministère de l'Education nationale, Moussa Bakhti a souligné pour sa part, les efforts de l'Algérie dans ce domaine rappelant  la stratégie nationale adoptée depuis 2007 et initiée par le Président de la République, M. Abdelaziz Bouteflika. Il a précisé que cette stratégie visait à éradiquer définitivement l'analphabétisme en Algérie à l'horizon 2016, ajoutant que le taux d'analphabétisme est de 22 %, selon les statistiques de 2008.  Le directeur de l'Office national d'alphabétisation et de l'enseignement pour adultes Labed Abdelhakim a souligné également les efforts de l'Algérie en matière de lutte contre l'analphabétisme depuis le recouvrement de la souveraineté nationale rappelant que le taux d'analphabétisme était estimé à plus de 90 %  à l'orée de l'indépendance. Il a, en outre, affirmé l'importance de la formation des formateurs en  tant que «pierre angulaire» de la mise en œuvre des programmes d'alphabétisation et de l'enseignement pour adultes, estimant que l'alphabétisation de la jeune fille a eu impact positif sur la société. Des exposés scientifiques seront présentés lors de cet atelier.

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions