mercredi 12 aot 2020 13:17:44

M. Benbada, ministre du Commerce, Adhésion à l’OMC : « L’Algérie pour la tenue du second round de négociations avant décembre »

Aïd El Adha : 98% des commerçants ont assuré la permanence

PUBLIE LE : 19-10-2013 | 23:00
D.R

L’Algérie a émis le vœu de tenir le second round des négociations avec l’Organisation mondiale du commerce (OMC) avant décembre prochain, a indiqué  le ministre du Commerce, Mustapha Benbada. « Nous avons répondu à toutes les questions du premier round des négociations  pour l’adhésion à l’OMC, tenu le 5 avril dernier, et nous attendons la programmation  du second round », a déclaré Benbada à l’APS, en marge de la visite du travail  et d’inspection qu’effectue le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, dans la  wilaya de Ghardaïa, ajoutant : « Nous avons souhaité que ce second round se  tienne avant la Conférence ministérielle de Bali (Indonésie) prévue le 3 décembre  prochain ». Evoquant les raisons de la longue durée des négociations, il a expliqué  qu’il existait plusieurs dossiers sur lesquels les deux parties n’étaient pas  d’accord, en citant la demande de l’OMC de supprimer la règle 51/49 régissant  l’investissement étranger en Algérie. « Sur le plan systémique, nous avons réalisé des avancées, mais il restait  le problème de la règle 51/49 qu’il faut résoudre dans le cadre d’une position médiane qui arrange les deux parties tout en gardant notre position souveraine sur l’investissement étranger en Algérie », a-t-il souligné.  A ce sujet, il a affirmé que ce n’était pas la règle 51/49 qui posait problème, mais le fait qu’elle soit « générale et transversale ».  « Nous avons consenti des efforts considérables, jugés perceptibles par les responsables de l’OMC », a indiqué Benbada, relevant que lors d’une réunion le 18 septembre dernier, avec l’Union européenne (UE), les responsables de celle-ci  avaient reconnu que l’Algérie a pris le dossier de son adhésion à l’OMC, de  manière « très sérieuse ».  Dans ce cadre, il a indiqué que ces mêmes responsables commençaient déjà à parler de « conclusions des négociations », alors que dans la passé, ils  parlaient seulement de « soutien à l’Algérie» dans le processus de son adhésion  à cette organisation.

Aïd El Adha : 98% des commerçants ont assuré la permanence
Par ailleurs le ministre du Commerce,  a affirmé, que 98% des commerçants concernés avaient assuré la permanence  durant les deux jours de l’Aïd sur tout le territoire national.  M. Benbada  a précisé que 15.229 commerçants concernés ont assuré la permanence sur tout le territoire national, conformément à l’instruction du ministère du Commerce. « 95% de ces commerçants ont assuré la permanence au premier jour de l’Aïd, 98,28% au deuxième jour », a indiqué le ministre relevant que 400 à 600 commerçants n’avaient pas respecté l’instruction ministérielle. Les commerces restés fermés les deux jours de l’Aïd « n’étaient pas concernés par la permanence», a expliqué M. Benbada, ajoutant que le nombre des commerçants  concernés « a augmenté de 11% comparé à l’Aïd El Fitr ». Les commerçants concernés n’ayant pas assuré la permanence, sans empêchement majeur, « verront leurs commerces fermés pour une durée d’un mois et leurs dossiers seront transférés à la justice pour décider du montant de l’amende qu’ils auront à payer, laquelle oscillera entre 5 et 30 millions de centimes », a conclu le  ministre.
 

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions