mercredi 15 juillet 2020 12:02:50

Viande de mouton et maladies cardiovasculaires : Attention à la surconsommation

Fête de la viande rouge par excellence, le jour de l’Aïd el Kebir est une occasion propice pour les familles algériennes de préparer des plats copieux, généralement, gras, gras, gras !

PUBLIE LE : 20-10-2013 | 0:00
D.R

Fête de la viande rouge par excellence, le jour de l’Aïd el Kebir est une occasion propice pour les familles algériennes de préparer des plats copieux, généralement, gras, gras, gras !

Douara, Bouzellouf, melfouf, des boissons riches en calories sont au cœur des menus de plusieurs jours après la fête du sacrifice, une occasion pour consommer davantage de viandes rouges qui ont une mauvaise réputation, car riche en acides gras saturés, favorisant l’apparition ou la complication des maladies cardiovasculaires, l’athérosclérose, l’hypertension artérielle et les accidents vasculaires cérébraux.
C’est pourquoi la plupart des spécialistes recommandent de consommer avec beaucoup de modération la viande de mouton tout en suivant quelques règles hygiéno-diététiques sans que pour autant cela puisse nuire à sa santé.
En effet, manger beaucoup de viande, c’est mettre sa vie, en danger. De nombreuses études scientifiques démontrent le lien entre maladies cardiovasculaires, cancers, attaques cérébrales, diabète… et la consommation de viande. Un danger aggravé par les conditions de production de la viande qui sont à l’origine, chaque année, de 90% des cas d’intoxications alimentaires.
Selon les chiffres avancés de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), une personne est victime d’un AVC dans le monde toutes les 5 secondes et le nombre de victimes pourrait passer de 16 millions, en 2005, à 23 millions en 2030, une situation due à l’augmentation de la consommation de viande au cours des 50 dernières années. Outres, les maladies cardiovasculaires — première cause de décès dans le monde — et les cancers, entre autres, se sont multipliés.
En Algérie, environ 26,1% des décès sont liés aux pathologies du cœur, considéré comme première cause de mortalité. Les infarctus et les accidents vasculaires cérébraux (AVC) sont généralement dus au blocage d’une artère empêchant le sang de parvenir au cœur ou au cerveau. Leur cause la plus courante est la constitution d’un dépôt gras sur les parois internes des vaisseaux sanguins alimentant ces organes.
Représentant l’un des facteurs de risque dans de nombreuses maladies, la consommation accrue de viande rouge multiplie fois trois le risque de mourir d’une maladie cardiovasculaire par rapport à un végétarien.
Selon le spécialiste, les AVC connaissent une hausse importante en raison, notamment du changement du mode de vie des citoyens "de plus en plus sédentaires et consommant des aliments gras et sucrés en quantités importantes."
Pour éviter de tels aléas, il faut consommer avec modération la viande rouge durant les fêtes de l’Aïd, qui est le symbole de sacrifice et de partage avec les plus pauvres dans un esprit de recueillement et de fraternité.
 Kamélia H.
 

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions